Valve a décidé de mettre fin, temporairement, à la possibilité de payer sur Steam avec des bitcoins.

Le bitcoin est actuellement sur toutes les lèvres. Et alors que sa valeur ne cesse de grimper au fil des jours, Valve a décidé d’arrêter les frais. Sur Steam, il n’est actuellement plus possible de s’offrir des jeux avec la crypto-monnaie, une décision justifiée par un billet de blog sur le site officiel de la plateforme. Le géant américain avance deux arguments : les frais de traitement de plus en plus élevés et la volatilité de la valeur du bitcoin susceptible de forcer les gens à payer plus. De toute évidence, Steam craint aussi une explosion de la bulle spéculative.

Valve ne veut plus de bitcoins

Steam explique : «  Nous avons observé une grande volatilité de la valeur du bitcoin ainsi qu’une augmentation importante des frais de traitement des transactions sur le réseau Bitcoin. En effet, ces frais facturés aux clients par le réseau Bitcoin ont explosé cette année, atteignant jusqu’à 20 $ la semaine dernière (contre 0,20 $ lorsque nous avons introduit le bitcoin). Malheureusement, Valve n’a aucun contrôle sur le montant de ces frais et ne peut agir dessus. Finalement ils rendent l’achat de jeux sur Steam déraisonnablement onéreux. En outre, le montant de ces frais devient encore plus problématique lorsque la valeur du bitcoin chute de manière dramatique  ».

La volatilité devenue beaucoup trop extrême de la valeur du bitcoin place en effet les utilisateurs dans des situations parfois difficiles à gérer entre le moment où ils achètent et celui où la somme est finalement prélevée. Surtout à leur désavantage quand le cours chute de manière très importante et les force à payer plus que prévu — frais de traitement + restant dû — ou annule carrément la transaction.

«  À ce stade, il est devenu déraisonnable d’accepter le bitcoin comme moyen de paiement. Nous réévaluerons peut-être ultérieurement la pertinence du bitcoin pour la communauté Steam et pour nous  », souligne Valve, qui n’a plus envie de voir sa communauté lésée à cause d’une monnaie trop fluctuante et générant trop de frais additionnels.

Partager sur les réseaux sociaux