Huawei a officialisé le lancement de ses modèles Mate 10 et Mate 10 Pro lors d'une conférence à Munich ce 16 octobre 2017. Sur place, nous avons pu prendre en main le smartphone haut de gamme, avec lequel le constructeur entend rivaliser avec Apple et Samsung.

Vers 15 heures, à Munich, ce 16 octobre 2017, Huawei a officialisé la sortie de son nouveau smartphone. Musique de film et salle comble ont accueilli l’arrivée sur scène de Richard Yu, chargé de la division Consumer Business du constructeur chinois. Néanmoins, l’effet de surprise autour du nouvel appareil de la marque a été quelque peu limité : l’objet avait fait l’objet d’un leak, qui s’est avéré plutôt fidèle, début octobre.

Tout au long de la conférence du constructeur, un leitmotiv : le Mate 10, et sa déclinaison haut de gamme baptisée Mate 10 Pro, sont sans cesse comparés aux modèles d’Apple (iPhone 8 et 8 Plus en tête) ou Samsung (et son Galaxy Note 8) : ratio entre taille de l’écran et taille du smartphone, capacité de la batterie, emplacement du capteur d’empreintes digitales — Richard Yu se fend, au passage, d’une petite plaisanterie sur les marques qui le mettent à côté de l’appareil photo –, temps de déverrouillage… tout y passe.

Alors, le Mate 10 Pro — la déclinaison professionnelle du smartphone sera en effet la seule à être commercialisée en France — est-il vraiment en mesure de voler la vedette à ses concurrents américain et coréen ? Nous avons eu l’occasion de tenir la bête entre nos mains, voici nos premières impressions.

Un design conventionnel

Commençons sans plus attendre par le design du Mate 10 Pro. Sur ce premier point, le leak du smarphone chinois ne s’était pas trompé. Le « nouvel écran Huawei FullView », incorporé pour la première fois par le constructeur à un smarphone, affiche une résolution de 6 pouces et un format 18:9. Tout au long de la conférence, Huawei n’a eu de cesse de mettre en évidence le rapport écran-taille élevé de l’objet — n’omettant pas de préciser que celui-ci serait meilleur que ceux des iPhone 8 Plus et du Galaxy Note 8 de Samsung.

Certes, la taille de l’objet le rend effectivement maniable et, en effet, plus facile à tenir d’une seule main que l’imposant Galaxy 8. Néanmoins, il faut admettre que l’écran « bord à bord » du Mate Pro 10 pourra difficilement rivaliser avec celui sans bordures de son concurrent coréen.

Le smartphone est couvert d’un corps en verre 3D, et des lignes incurvées se répartissent identiquement sur ses quatre côtés. Tandis que le constructeur chinois place le capteur d’empreinte à l’avant de son Mate 10, celui du Mate 10 Pro est situé à l’arrière, « pour maximiser l’affichage de l’écran  » précise Huawei.

À noter, enfin, que l’arrière de l’objet s’est rapidement trouvé parsemé de traces de doigts plutôt disgracieuses lors des démonstrations — espérons qu’il ne se salisse pas aussi facilement lors d’un usage personnel. En outre, le dos du smartphone est doté d’une « bande réfléchissante » sensée mettre en valeur l’appareil photo au double objectif Leica.

Double caméra arrière

Après avoir examiné le téléphone dans son ensemble, c’est ensuite ce fameux appareil photo qui attire le regard. Huawei renouvelle son partenariat avec Leica dans la conception de ces doubles objectifs — qui équipent à la fois les Mate 10 et les Mate 10 Pro.

À nouveau, le leak a été confirmé : l’objet combine un capteur de 12 Mpx associé à un capteur de 20 Mpx. Si le premier est en RGB, Huawei n’a pas abandonné son idée de capteur monochrome pour le second. L’appareil photo du smartphone dispose d’une stabilisation d’image optique (OIS), d’une ouverture f/1.6 double («  la plus large au monde  », selon Huawei) ainsi qu’un zoom numérique renfermant la troisième caractéristique phare du produit : une intelligence artificielle.

Kirin 970 et intelligence artificielle

Huawei n’a pas boudé les occasions de vanter les mérites de sa technologie Kirin 970 lors de cette annonce. Le Mate 10 et son alter ego haut de gamme ont en effet été présentés comme les premiers smartphones embarquant un processeur doté d’une Neural-network Processor Unit (NPU) ; autrement dit, une puce mobile SoC capable de faire tourner des opérations d’apprentissage machine en local.

Concrètement, quelles sont les applications de ce NPU renforcé par l’IA ? Huawei promet que le smartphone pourra ainsi permettre à ses utilisateurs de disposer sans latence d’un traducteur intelligent, de la reconnaissance de scènes comme d’objets.

Nous avons pu voir cette troisième fonctionnalité à l’œuvre lors d’une démonstration proposée avec le Mate 10 ; ici, l’appareil photo détecte effectivement que nous cherchons à photographier de la nourriture. Un pictogramme en forme de couverts s’affiche en bas à gauche de l’écran.

Certifié étanche

Huawei inaugure avec le Mate 10 son premier smartphone résistant à l’eau. Validé par la certification IP67, l’appareil est ainsi protégé contre deux types de corps étrangers : les poussières et les corps liquides (en immersion jusqu’à 1 mètres).

Côté batterie, une grande autonomie

Le Mate 10 Pro de Huawei arrive sur le marché avec une batterie de 4 000 mAh. L’IA logée dans la technologie Kirin 970 vient trouver une application pour optimiser la gestion de la batterie : en effet, le NPU de l’appareil est prévu pour analyser l’usage que vous faites du téléphone, afin d’ajuster la consommation d’énergie de l’appareil. Impossible de vérifier cette fonctionnalité durant les quelques minutes où nous avons tenu le téléphone au creux de nos mains ; néanmoins, sur le papier, l’idée semble prometteuse.

Si l’on peut déplorer l’absence de charge sans fil sur ce modèle, son autonomie importante penche plutôt en la faveur du Mate 10 Pro. Par ailleurs, le smartphone dispose d’une charge rapide plutôt convaincante, avec la possibilité de passer de 0 à 58 % en trente minutes de chargement.

Prix et disponibilité

Côté tarif, le Mate 10 Pro s’avère une option intéressante à considérer, surtout au regard des smartphones concurrents abondamment cités par Huawei. Avec un prix de 799 € (pour 128 Go), le Mate 10 Pro reste un téléphone onéreux, mais en deçà du prix de l’iPhone 8 Plus, et bien sûr de ceux de l’iPhone X et du Galaxy Note 8 qui plafonnent tous deux au delà des 1 000 €.

Le Huawei Mate 10 Pro sera lancé sur le marché français à compter du mois de novembre 2017. Sur le territoire hexagonal, le smartphone du constructeur chinois sera commercialisé en trois teintes : Midnight Blue, Titanium Grey et Mocha Brown.

Le Mate 10 Pro sera lancé sur le marché avec la dernière version d’Android, qui alimente le nouvel EMUI 8.0 de Huawei.

Partager sur les réseaux sociaux