Oculus a fait le plein d'annonces sur son casque de réalité Rift, désormais moins cher et décliné en version Go, en attendant un projet plus ambitieux qui se passera d'un PC.

Oculus a fait le plein d’annonces sur la réalité virtuelle, micro-marché qui n’en est encore qu’à ses balbutiements mais qui ne fera pas lâcher l’affaire à l’entreprise détenue par Facebook. D’autant que Mark Zuckerberg compte aboutir, à terme, à 1 milliard d’utilisateurs de réalité virtuelle.

L’objectif principal est donc de rendre la technologie toujours plus accessible, financièrement parlant, alors qu’Oculus nourrit l’ambition de commercialiser un casque clef en main ne nécessitant aucun PC pour fonctionner. Petit tour d’horizon de ce qui attend Oculus.

Oculus Rift : nouvelle baisse de prix permanente

Oculus entend toujours combattre le principal défaut de la réalité virtuelle, à savoir la barrière du prix. Il a donc décidé de baisser le tarif du bundle Rift + Touch une bonne fois pour toutes à 399 $/449 €, ce qui le place plus ou moins dans la même grille que le PlayStation VR. Ce tarif est déjà appliqué par Amazon.

Oculus ne cache pas qu’il s’agit d’une stratégie agressive pour pénétrer un maximum de foyers à l’aide d’«  un prix imbattable  » face, notamment, aux 699 € réclamés par le HTC Vive.

Oculus Go : de la VR pas chère et sans contrainte

Dans sa volonté de rendre la réalité virtuelle toujours plus accessible et moins contraignante, Oculus lancera début 2018 un nouveau casque baptisé Oculus Go. Comme son nom l’indique, il prendra la forme d’un produit facilement transportable puisqu’il ne nécessitera ni PC, ni smartphone, ni câbles encombrants.

L’Oculus Go prend la forme d’un accessoire entrée de gamme, léger et ergonomique, équipé d’un écran LCD doté d’une résolution WQHD (2560 x 1440 pixels), de hauts parleurs intégrés pour un son immersif — dont un port Jack pour des écoutes privées — et s’accompagne d’une petite manette.

L’Oculus Go servira de substitut au Gear VR en faisant tourner les mêmes titres. Le tout pour 199 $.

Oculus Santa Cruz : la future Rolls Royce

Oculus n’a pas manqué de faire le point sur le projet Santa Cruz, sa future génération conçue pour fonctionner sans le moindre PC onéreux — qui s’inscrit dans la droite lignée de l’Oculus Rift, les contraintes actuelles en moins.

La firme a donc levé le voile sur les manettes qui accompagneront le casque ambitieux, indiquant qu’il s’agissait d’un grand pas effectué dans le développement. Elles promettent «  un volume large de tracking, permettant des mouvements naturels et sans limite  ».

D’après la vidéo de présentation, la reconnaissance a l’air précise et, plus important encore, on y aperçoit un casque sans aucun fil. Un rêve qui sera réalité très bientôt.

Partager sur les réseaux sociaux