L'entreprise chargée de l'organisation des voyages des employés de Google a alerté la firme que le système de réservation Sabre a été piraté. Conséquence : certains salariés du géant de Mountain View se seraient fait voler leurs données privées et bancaires.

Plusieurs employés de Google auraient vu leurs informations privées — et notamment bancaires — dérobées à cause d’un piratage signalé à l’entreprise par Carlson Wagonlit Traavel (CWT), chargée d’effectuer les réservations d’hôtels de ses employés pour leurs voyages professionnels.

L’intrusion aurait eu lieu dans le système de réservation Sabre Hospitality Solutions SynXis, leader dans la gestion de voyage, qui a découvert un peu plus tôt cette année que son outil de travail avait été corrompu par des hackers ayant récupéré les noms, informations de contact et cartes de crédit de différents clients — dont ceux de Google, même si ce n’était visiblement pas la cible principale du piratage.

Google a ainsi pris la mesure du problème en informant ses employés par une lettre en interne, annonçant que « CWT a directement prévenu Google de ce problème le 16 juin 2017. Nous travaillons depuis avec CWT et Sabre afin de confirmer quels voyageurs Google ont été touchés. (…) L’enquête de Sabre n’a découvert aucune preuve concernant le vol d’informations comme les numéros sécurité sociale, de passeports ou de permis de conduire. Cependant, comme SynXis CRS supprime les détails des réservations 60 jours après le séjour, nous ne sommes pas en mesure de confirmer les informations spécifiques associées à chaque réservation. »

Plus de peur que de mal donc, même si certains employés pourraient avoir de mauvaises surprises sur leurs comptes en banque dans les prochains jours. Pour essayer de prévenir des futurs problèmes, Google va offrir deux ans de « services de protection d’identité et de surveillance du crédit » à ses employés.

Partager sur les réseaux sociaux