Dropbox lance une nouvelle rubrique dans son service de stockage à distance qui permet de vérifier les paramètres de sécurité en quelques clics.

Au fil des ans, Dropbox a ajouté plusieurs fonctionnalités pour fournir à sa clientèle d’autres options en matière de sécurité. L’entreprise américaine spécialisée dans le stockage de fichiers à distance a par exemple activé la validation en deux étapes, la sécurisation du compte par clé USB et l’identification par empreinte digitale. La société chiffre aussi les fichiers (mais pas de la meilleure des façons).

Dropbox a aussi mis en place des programmes spécifiques, comme un système de récompenses pour ceux et celles qui lui signalent des failles informatiques ou une campagne de réinitialisation de mots de passe jugés trop anciens. Par ailleurs, la compagnie a reçu les louanges de l’EFF, une organisation de défense des libertés dans le numérique, sur la façon dont elle protège sa clientèle.

Mais tout n’est pas totalement rose avec Dropbox. On a vu plus haut que sa méthode de chiffrement des fichiers stockés sur ses serveurs n’est pas la plus satisfaisante. Le site est également la cible de tentatives de piratage, dont certaines atteignent leur but. On se souvient qu’en 2012, le service avait été compromis et ce n’est que quatre ans plus tard que l’on a découvert l’ampleur de l’incident.

C’est donc dans ce contexte qu’apparaît la dernière initiative de Dropbox, baptisée le « contrôle de sécurité ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’une page qui rassemble les principaux éléments à vérifier : l’adresse e-mail, les appareils et les navigateurs web connectés au compte, les applications associées et le mot de passe. Idéal pour faire le point en quelques minutes.

Les contrôles de sécurité ne sont pas vraiment une nouveauté. D’autres services ont aussi ce type de vérification à disposition de leurs utilisateurs, à commencer par Facebook et Google, qui permettent d’un seul coup d’œil de faire le point sur diverses informations, que ce soit les informations de récupération, les paramètres de validation en deux étapes ou les notifications d’alerte en cas de connexion.

Partager sur les réseaux sociaux