Le Surface Laptop se prend un 0/10 en réparabilité sur le célèbre site iFixit. En effet : pour changer le moindre composant, il faut détruire l'ordinateur.

Il y a quelques jours, nous nous moquions à demi-mot de l’incroyable score de réparabilité du nouvel iMac, passant d’un extravagant 1/10 à un mirobolant 3/10. Cette impossibilité de réparer une machine pouvait-elle aller encore plus loin ? Microsoft a prouvé que oui avec son Surface Laptop qui se prend un beau 0 pointé par les bidouilleurs / réparateurs d’iFixit.

La raison est simple : Microsoft n’a quasiment pas utilisé de vis pour assembler son Surface Laptop. À la place, on trouve beaucoup de colle et de pads thermiques qui viennent tenter de dissiper la chaleur. Pire : le clavier en revêtement alcantara dont Microsoft était si fier ne s’enlève pas à moins de le déchirer. Manque de chance, c’est un passage obligatoire pour accéder aux autres composants, ce qui signifie que ni un particulier ni le SAV ne pourra tenter une réparation sans compromettre l’appareil.

Réparer ou détruire ?

Pour arriver au 0, iFixit ajoute que le CPU, la RAM et le stockage sont soudés à la carte mère, que le port jack peut s’enlever à condition d’avoir enlevé des caloducs, un ventilateur, l’écran et la carte mère et que la batterie est dangereuse à remplacer. Même l’écran, un composant qu’on pourrait imaginer facile à changer, est connecté sous la carte mère qui est elle-même sous la couche de tissu.

Ce 0/10 en fait donc l’un des ordinateurs portables les moins simples à réparer. Un exploit.

Partager sur les réseaux sociaux