Une startup a conçu des gants capables de traduire la langue des signes en mots. Yingmi Tech souhaite compléter cette innovation avec une plateforme dédiée pour améliorer la qualité des traductions.

Des gants capables de traduire la langue des signes en mots : voici le projet que porte Yingmi Technology, une startup de l’université des Sciences de Taïwan. À l’origine concentrée sur la création de produits et logiciels dédiés à la réalité virtuelle, l’entreprise a décidé de mettre ses connaissances au service de la communication entre les personnes qui parlent la langue des signes, et ceux qui ne la comprennent pas.

La startup a développé les Yingmi, des gants au look plutôt élégant, capables de fonctionner pendant huit heures. Le boîtier qui abrite le gyroscope et les batteries de l’objet a été pensé pour être le plus petit possible.

Yingmi Tech

Comme le note Engadget, la langue chinoise a toutefois apporté une difficulté supplémentaire à la confection de ces gants, puisqu’il a fallu composer avec sa complexité. C’est pourquoi les gants ne permettent pas pour l’instant de traduire certaines phrases, encore trop élaborées.

Pour pallier cet obstacle, Yingmi planche à l’heure actuelle sur la création d’une plateforme de traduction qui permettait de stocker les données nécessaires dans le cloud, afin de décharger un peu l’appareil de ce travail.

À l’heure actuelle, les gants ne sont pas encore commercialisés ; s’ils viennent à l’être, le coût d’une paire pourrait être estimé à 200 $.

À lire sur Numerama : Giphy, YouTube, Mooc  : que peut le web pour les sourds et malentendants  ?

Partager sur les réseaux sociaux