Amazon vient d'obtenir un brevet, déposé en 2015, qui pourrait s'inscrire dans son projet de livraison de colis par drones, Prime Air. Le document présente un système composé de parachutes, des cordages et d'amortisseurs.

Fin 2016, Amazon réussissait sa première livraison par drone. Depuis, l’entreprise s’interroge sur la meilleure manière de déposer le paquet à son destinataire, et envisage de plus en plus de recourir à des parachutes pour que le drone puisse larguer sa marchandise sans risque, une fois arrivé à destination.

Cette perspective semble se concrétiser davantage : en effet, Amazon a obtenu un brevet pour un « système aérien de livraison de colis », qui comprend un parachute intégré. Déposée en 2015, sa demande de brevet vient d’aboutir et a été approuvée par le Bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO).

Au moins un parachute, et des amortisseurs

Pour l’instant, Amazon n’a pas précisé si ce système avait vocation à faire partie de son projet de livraison par drone, Prime Air. Le document évoque en tout cas clairement la présence d’un parachute plié et de cordages. L’ensemble pourrait intégrer des amortisseurs et un réseau de capteurs, pour assurer la descente du paquet dans de bonnes conditions.

The Verge note que le brevet mentionne la possibilité d’intégrer plusieurs parachutes, en prévision des paquets plus lourds à transporter.

En France, le projet Prime Air avance à grands pas ; Amazon vient d’ouvrir, en mai 2017, un centre de développement à Clichy pour ses drones de livraison.

Partager sur les réseaux sociaux