Amazon annonce avoir réussi sa première livraison par drone au Royaume-Uni, dans le cadre d'un test se déroulant aux abords de Cambridge. Le projet de livraison par drone imaginé par l'entreprise américaine a été présenté pour la première fois en 2013.

Voilà maintenant trois ans que Prime Air, le projet de livraison par drone imaginé par Amazon, a été dévoilé. Depuis la présentation de son concept, le géant du commerce électronique a fait du chemin : son service est maintenant suffisamment avancé pour passer à la phase des essais en situation réelle. Et c’est justement ce que la société a tenu à montrer dans une vidéo publiée mercredi.

Lors d’un test ayant eu lieu au Royaume-Uni le 7 décembre dernier, dans les environs de Cambridge, Amazon a assuré avec succès la livraison d’un client grâce à un drone en 13 minutes. Mais ce n’est qu’une semaine après, le 14 décembre, que l’existence de cette tentative a été rendue publique au détour d’un message publié Jeff Bezos, le patron de l’entreprise américaine.

S’il n’est pas encore apte à être déployé dans l’ensemble des pays où Amazon opère, ne serait-ce que pour des raisons techniques et juridiques, le service Prime Air vient en tout cas d’accomplir un pas important avec ce vol. Il rapproche un peu plus Amazon de l’instant où il pourra proposer à l’ensemble de ses clients la possibilité d’être livré par un drone au lieu d’un coursier ou d’un service postal classique.

Au passage, la compagnie fait savoir que des centres de développement dédiés à Prime Air sont actuellement actifs en Autriche, aux États-Unis, en Israël et au Royaume-Uni. La firme ajoute également qu’elle est en train de tester des drones à différents endroits du globe, mais sans en indiquer la liste.

PrimeAir
Un des modèles testés par Amazon.

Dans le cadre des tests outre-Manche, il est indiqué que les drones Prime Air sont autorisés à opérer quand il fait jour, que le vent souffle faiblement et que la visibilité est bonne. Il n’est pour l’instant pas possible de les manœuvrer en cas de pluie, de neige et de brouillard. Mais à l’avenir, Amazon espère bien que ses drones pourront évoluer dans des conditions météorologiques dégradées.

Avec Prime Air, Amazon développe une méthode pour transporter des colis dont le poids n’excède pas quelques kilos, le tout en trente minutes maximum. Le principal défi de ce service est la fiabilité du drone : il est absolument essentiel que celui-ci ne constitue ni une menace pour les autres appareils empruntant l’espace aérien ni pour les passants qui pourraient se trouver sous la trajectoire des drones.

Partager sur les réseaux sociaux