Rien n'arrêtera la réalité augmentée. Maintenant que Facebook en a fait son fer de lance, en plus de Snapchat, l'ajout d'éléments fictifs à notre environnement a le vent en poupe. Trois Français ont tenté l'expérience AR avec Gabsee, des avatars 3D qui pourraient bien intriguer la Sillicon Valley.

Gabsee est assurément l’application hype de la semaine : vous avez déjà pu apercevoir ces étranges avatars en réalité augmentée un peu partout, de Product Hunt à The Verge. Surfant sur l’enthousiasme concernant la réalité augmentée, l’application vous propose, à la manière des Bitmojis, de créer et de personnaliser votre avatar en 3D afin de le disposer dans votre environnement grâce à une combinaison de reconnaissance visuelle et de réalité augmentée.

La technologie est relativement proche de celle de Snapchat, qui propose depuis maintenant quelques semaines d’interagir virtuellement avec votre environnement en plaçant — dans l’espace — des objets fictifs. Le petit plus de Gabsee vient de l’idée que ces objets pourraient être vous… enfin, votre avatar.

La startup française a donc mêlé les Bitmojis de Snapchat — des avatars personnalisables aux expressions excentriques — à la réalité augmentée de… Snapchat. Si l’idée pourrait être tout à fait charmante comme l’intégration plutôt intelligente des bitmojis au réseau social éphémère, Gabsee n’en est qu’à ses débuts et les fonctionnalités sont encore plutôt limitées.

@thomaskantsoe #gabsee

A post shared by Gabsee (@gabseeapp) on

Le principal charme des objets que l’on place en réalité augmentée, lorsque l’on parle d’application sociales, est leur capacité à créer du quiproquo, de l’inattendu absurde. Ce que font très bien les effets Snapchat tous plus bariolés les uns que les autres. Mais Gabsee est plus minimaliste.

Pour provoquer une situation amusante, il vous faudra un peu d’imagination et un smartphone performant. Pour le moment, il existe à peu près une quarantaine de situations à faire faire à votre avatar, qui vont d’un cœur avec les mains à un moonwalk.

@trynagrub #gabsee

A post shared by Gabsee (@gabseeapp) on

Peu optimisée, l’application est très lourde et sur Android se montre peu fluide. Néanmoins, si nous ne croyons pas (encore ?) à son succès sur la durée, notons que l’application rappelle un peu Miitomo et MyIdol, deux applications fantasques que nous avons utilisé moins d’une semaine mais qui nous ont fait rire durant ce court laps de temps.

@benjaminferran #gabsee

A post shared by Gabsee (@gabseeapp) on

À l’origine de Gabsee, nous trouvons trois Français à l’origine de ce projet. Ils ont expliqué à The Verge remercier Pokémon Go pour la démocratisation fulgurante de la réalité augmentée. Après avoir travaillé sur l’AR pour le commerce, qui s’est révélée ennuyeuse selon les mots des créateurs, les trois comparses ont décidé de se tourner vers un projet plus ludique.

Nous ne pouvons que leur souhaiter de connaître le même destin que les créateurs des Bitmojis qui avaient revendu leur application fantasque pas moins de 100 millions de dollars à Snapchat. Il se dit déjà que Facebook aime beaucoup les avatars de Gabsee… Une histoire française à suivre, donc.

Partager sur les réseaux sociaux