Sorti fin mars, le premier jeu mobile de Nintendo est en train de se vider lentement mais sûrement de ses joueurs, faute d'avoir une recette suffisamment attractive pour les garder.

Sorti fin mars, Miitomo avait fait grand bruit au moment de son lancement. Kitsch, régressif et absurde, l’application mobile de Nintendo — qui est qui à mi-chemin entre le jeu vidéo et le réseau social — s’est rapidement hissée dans le top des titres sur mobile. Seulement, nous sommes fin mai, soit deux mois après sa sortie, et le jeu est plus désert qu’un fil d’actualité Google+.

Le Mii de Corentin
Le Mii de Corentin

C’est en tout cas ce qu’on peut tirer des observations partagées cette semaine par le site SurveyMonkey. Le jeu le plus téléchargé du mois d’avril est en train de s’effondrer, avec une audience en chute libre.

Nous-mêmes avions succombé à la hype et installé l’application pendant son état de grâce, séduits par l’absence de gameplay et des graphismes ringards, tranchant avec ce que l’on a l’habitude de voir dans l’univers vidéoludique. C’était naïf, premier degré et inutile, donc parfaitement indispensable.

Seulement, ce vendredi matin, en retournant sur le jeu après plusieurs semaines où nous étions passés à autre chose, au point d’oublier presque que nous étions inscrits sur le jeu, on observe que dans notre fil d’actualité, la dernière interaction de nos amis date de début avril. Depuis, plus rien.

La hype ne suffit pas

Comme le souligne MonkeySurvey, les millions de téléchargements obtenus dans les jours qui ont suivi la sortie de Miitomo auraient pu être un bon tremplin pour faire en sorte que Nintendo puisse se hisser parmi les leaders du jeu mobile, à côté des jeux débiles en freemium qui caracolent dans les tops, comme Clash of Clans et Candy Crush.

Seulement, Miitomo n’est vraiment pas addictif. Si l’absence de gameplay peut séduire un temps, le manque d’objectifs clairs ou de défis — à l’exception d’un ridicule jeu de hasard pour gagner des tenues pour habiller nos avatars virtuels — a fini par dérouter les curieux qui voulaient découvrir le jeu. Ceux-ci n’ont sans doute pas dépassé les quelques heures ou jours d’utilisation. Les fans de Nintendo, de leur côté, espéraient plutôt un vrai jeu vidéo, comme le studio nippon sait les faire.

Screenshot_2016-05-27-10-04-26_com.nintendo.zaaa (1)
L’ironie est de mise

En fait, Miitomo n’est pas un jeu, c’est un (mauvais) réseau social. Cette incompréhension entre les attentes des joueurs et les intentions de Nintendo ne pouvait que provoquer de la déception, puis du désintérêt. Pour notre part, notre utilisation s’est résumée pendant trois semaines à faire dire des absurdités à notre personnage virtuel. Quand on avait beaucoup de temps à perdre, ça pouvait être drôle. Point.

Cette tendance est confirmée par les statistiques de l’institut. Alors que Nintendo a annoncé que Miitomo avait plus de 10 millions d’utilisateurs, la fréquence d’utilisation du jeu est , elle, très basse. Après une semaine sur le jeu, un joueur n’a par exemple qu’une chance sur deux d’y retourner la semaine suivante.

image01-4

Nintendo a-t-il raté son arrivée dans le mobile ?

Si Miitomo n’était qu’un nouveau épiphénomène de la hype, on ne se serait pas surpris de voir le jeu se vider progressivement, comme Stolen en son temps. Le problème est que Miitomo est le premier jeu mobile de la stratégie de Nintendo. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entrée en matière s’avère au final plutôt ratée, en tout cas très décevante, pour le géant du jeu vidéo.20160409112743

Bien sûr, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives sur l’avenir de Nintendo sur le mobile, notamment parce que Miitomo n’a jamais été marketé comme un jeu, mais bien plus comme une sorte réseau social pour les joueurs de la société. Le véritable démarrage aura lieu avec l’arrivée de Fire Emblem et Animal Crossing, qui eux sont de véritables jeux vidéo.

Nintendo peut-il encore sauver Miitomo ? Mauvais réseau social dont l’ambition était peut-être d’abord d’amorcer des profils de joueurs, et mauvais jeu vidéo très peu ludique, le logiciel cumule les handicaps et risque bien de ne pas rester dans la mémoire des joueurs. L’idée de Nintendo pourrait toutefois être, non pas d’en faire un jeu en soi, mais plutôt un univers dans lequel les joueurs créent leurs profils et leur compte Nintendo. Et leurs Miis seront peut être utilisés à travers différents jeux et applications à venir. Miitomo pourrait n’être qu’un outil au service d’une stratégie plus globale, qu’il reste à découvrir.

Miitomo Nintendo Co., Ltd.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés