Répondre à l'interphone depuis son téléphone, déclencher une alarme à distance... ces deux fonctionnalités représentent seulement une partie des options proposées par le Hi), l'interphone connecté de la startup Fenotek.

Les 2,2 millions d’euros tout juste récoltés par la startup Fenotek prouvent l’intérêt considérable pour le Hi), son interphone connecté aux multiples fonctions. Le principe est d’une redoutable simplicité : pouvoir recevoir directement sur son smartphone les appels passés sur l’interphone de sa porte d’entrée tout en voyant apparaître, grâce à la caméra intégrée, le visage de son visiteur. Lui-même voit son reflet dans l’interphone, ce qui lui évite de se tortiller pour essayer de percevoir son image.

Bruno Davoine, patron de la startup, s’amuse des réactions les plus courantes au moment de découvrir cet outil : « Les gens trouvent l’idée d’interphone sur smartphone géniale, ils se demandent souvent pourquoi ça n’existait pas avant.  » Mais le Hi), connecté à Internet en Wi-Fi ou 4G, ne se limite pas à cette fonctionnalité bien pratique.

hi

Le Hi), doté de la technologie iBeacon, peut identifier les différents habitants du foyer grâce à leur smartphone et ainsi envoyer une notification aux parents pour prévenir que leur fille est rentrée ou encore ouvrir le portail à l’avance quand il voit arriver la voiture familiale.

L’appareil, destiné au marché résidentiel — et plus particulièrement aux propriétaires de maisons, qui sont près de 20 millions en France — est aussi doté d’un détecteur de forme humaine : s’il voit une silhouette inconnue rôder devant l’interphone, il alerte le propriétaire, qui peut alors déclencher à distance l’alarme intégrée.

Un cambriolage en guise de déclic

Le Hi) est d’ailleurs né d’une expérience malheureuse subie par Bruno Davoine : « J’ai été cambriolé et quand la policière venue enquêter a relevé les empreintes sur l’interphone, j’ai été stupéfait d’apprendre que les voleurs sonnent généralement pour s’assurer qu’il n’y a personne. Je me suis dit que j’aurais pu éviter ce cambriolage si j’avais reçu l’appel, c’est là que j’ai eu un déclic.  »

L’entrepreneur pensait déjà à un tel système pour aider son beau-père âgé à pallier ses difficultés à marcher jusqu’à sa porte d’entrée, en lui permettant de répondre à distance. La frustration de rater régulièrement des livraisons ou de perdre un temps considérable à la remise des clés pendant des séjours Airbnb ont aussi contribué à l’émergence de ce projet.

Le Hi) devrait être disponible dès le mois de mars en grande surface (de bricolage comme de magasins tech) pour 399 euros. À terme, la startup prévoit d’intégrer de nouvelles fonctionnalités comme des reconnaissances faciale et orale.

Partager sur les réseaux sociaux