Tesla commercialise désormais sa Model S 60 avec une batterie de 75 kWh dont la puissance peut être débloquée par une mise à jour payante.

La Tesla Model S que nous testions à la fin du mois de mai était un modèle haut de gamme vendu 150 000 euros. Cela dit, cet engin extrême se décline en plusieurs configurations et Tesla vient d’ajouter à son catalogue une option entrée de gamme, la Model S 60. Cette Model S débute à 70 800 euros et peut se configurer en transmission intégrale pour 5 600 euros de plus. Sa batterie de 60 kWh annonce 400 km d’autonomie au standard NEDC, mais on imagine qu’en pratique, il faut plus compter autour de 300 km. La voiture peut bien entendu être configurée avec toutes les options des grandes, du pilote automatique aux suspensions intelligentes, en passant par le pack audio HD ou climat glacial.

Mais là où c’est en revanche plus original, c’est que ce modèle 60 est équipé avec une batterie de… 75 kWh. Histoire de rationaliser sa production, Tesla a mis les mêmes batteries dans toutes ses voitures d’entrée de gamme. Cela signifie que vous pourrez débloquer ces 15 kWh de plus directement à l’étape de configuration du véhicule pour 9 600 euros, ou après l’achat pour 10 000 euros.

tesla-model-s-15

Le concept a de quoi faire grincer les dents des clients potentiels qui estiment avoir le droit de posséder la puissance maximale du matériel qu’ils achètent de toutes façons, mais d’un autre côté, cela permet à Tesla de réduire ses coûts et donc de proposer des Model S moins chères à ceux qui n’auraient que faire des quelques kilomètres d’autonomie en plus. D’ailleurs, le pilotage automatique repose sur le même principe : tout le hardware est embarqué dans la voiture mais ne se débloque qu’avec une option à l’achat de 2 800 euros, disponible après l’achat pour 3 400 euros.

Finalement, en pratique, seuls deux modèles de Tesla sont produits par le constructeur : les premières embarquent une batterie de 75 kWh et les secondes, une batterie de 90 kWh. Un changement de stratégie nécessaire pour préparer l’arrivée de modèles moins chers encore qui vont demander des ressources énormes, aussi bien dans les usines d’assemblage qu’au niveau des composants nécessaires pour fournir les batteries.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés