Maintenant que les différents constructeurs ont dévoilé leurs derniers modèles de smartphones, AnTuTu, l'entreprise chinoise, spécialisée dans l'analyse de performances, a dévoilé son classement des SoC de dernière génération.

La bataille que se livrent les constructeurs pour proposer le meilleur smartphone passe souvent par la case du SoC, qui est un système sur une puce contenant plusieurs composants nécessaires au fonctionnement de l’appareil. On peut le voir comme le système nerveux du smartphone puisque les constructeurs arrivent à intégrer dans ces petites puces le processeur, le processeur graphique (GPU), la RAM mais aussi des capteurs et des interfaces de communication.

Processeurs les plus performants

02095608-content

Dans le dernier classement du Chinois AnTuTu datant du mois de mars, on remarque qu’en termes de performances générales, les SoC de Qualcomm, Apple et Samsung tiennent le haut du panier. Le SnapDragon 820 de Qualcomm est en tête avec un score de 136 383 points, suivi de près par la puce A9 conçue par ARM pour Apple avec 132 657 points et la puce maison Exynos 8890 de Samsung qui comptabilise 129 865 points.

D’une année sur l’autre, la puce Kirin 950 de Huawei passe de la deuxième à la quatrième place. C’est également une bonne performance pour Qualcomm qui dépasse largement les résultats de son SnapDragon 810 avec son dernier processeur.

Les meilleurs performances graphiques

02095648-content

C’est d’ailleurs la puce de Qualcomm qui se démarque de la concurrence en matière de performances graphiques. Le SnapDragon 820 — qui pour rappel équipe les nouveaux LG G5, le Sony Xperia X Performance et certains Galaxy S7 —  réalise un score de 55 098 points avec son Adreno 530, suivi d’assez loin par l’Apple A9 à 39 104 points et l’Exynos 8890 à 37 545 points.

Il est coutume de prendre ces résultats avec les pincettes habituelles. Ces tableaux doivent être lus à titre indicatif, et les résultats d’AnTuTu considérés avec une certaine distance.

En effet, ce classement sera susceptible d’évoluer d’un logiciel de benchmark à un autre, voire d’une résolution d’écran à une autre en ce qui concerne les GPU. Il faudra également attendre la sortie de l’iPhone 7 pour pouvoir comparer le SnapDragon 820 à la dernière puce d’Apple.

D’une manière plus générale, la puissance brute ne fait pas tout, encore faut-il que le logiciel soit optimisé pour travailler harmonieusement avec le matériel. Dans le cas contraire, même le téléphone le plus performant risque de chauffer ou de planter.

MWC 2016  : Vulkan propose des graphismes dignes d’une console de salon, sur mobile

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés