Avec son duo de Galaxy, les S7 et S7 Edge, Samsung n'a pas vraiment surpris : les smartphones sont les appareils haut de gamme attendus. Tant mieux ?

Si Samsung ne gagne pas souvent la palme de l’originalité, on ne peut que donner au Coréen la palme du show. Et pour présenter ses deux nouveaux smartphones flagships, du show, il y en avait. Mais est-ce que ces tonnes de poudre aux yeux pour faire baver les journalistes et analystes présents lors de cet événement étaient là pour faire oublier des produits peu intéressants ? Passons sur les artifices et concentrons-nous sur ce qui nous intéresse le plus : les deux smartphones.

Contrairement à la plupart des stands, ceux de Samsung avaient le luxe d’être confortables. Certes, nous avions moins d’un mètre carré d’espace et quelques centimètres entre la personne à notre gauche et celle à notre droite, mais il y avait les deux smartphones, aucune pression des organisateurs, pas de speech appris par cœur récité par un commercial et une tolérance à peu près totale sur ce que nous pouvions faire avec les appareils. En bref, des conditions idéales pour un salon.

Design Galaxy S7 et S7 Edge

samsung-7

samsung-4

samsung-3

Quand les deux appareils sont placés côte à côte, c’est le Galaxy Edge qu’on prend en premier. C’est comme ça : au fond, c’est celui des deux frères qui est le plus intriguant et le plus original, avec ses bords biseautés qui permettent de nouvelles formes de notifications discrètes ou des interactions avancées. L’appareil est extrêmement léger malgré sa grande taille et la sensation en main est excellente. Manu de FrAndroid était à mes côtés et est arrivé à la même conclusion. Mieux encore : lui qui utilise un Galaxy S6 Edge au quotidien m’a affirmé que le S7 Edge était bien plus agréable à prendre en main que son prédécesseur. Samsung a peut-être, cette année, trouvé le bon équilibre entre le poids, la finesse et la taille de l’engin. Le S6 Edge était un coup d’essai pour ce type d’appareil, le S7 Edge pourrait bien être un coup de maître.

Interface des Galaxy S7 et S7 Edge

L’interface proposée par Samsung est plus épurée qu’auparavant et elle garde une fluidité à toutes épreuves. Les quelques minutes de navigation dans les applications et sur le web n’auront pas été ralenties le moins du monde. De même, vu la puissance embarquée, aucun jeu disponible sur le Play Store ne devrait résister à l’appareil et Samsung a annoncé des partenariats à venir avec des grands noms — entre autres, Epic (qui avait envoyé son fondateur sur la scène du constructeur) et Blizzard pour ne pas les citer. La fonctionnalité liée au bord biseauté est particulièrement intéressante : elle permet de faire jaillir un nouveau panneau où se trouvent des applications et contacts favoris, mais aussi des mises à jour des réseaux sociaux ou des widgets dynamiques.

samsung-1

Notez que les deux smartphones ont un mode always on pour l’écran, qui permet de toujours avoir les informations essentielles affichées, même quand le smartphone est en veille. Le smartphone n’allume que les pixels nécessaires pour afficher ces informations et le procédé est donc très peu consommateur d’énergie. Vous pourrez y voir l’heure, vos rendez-vous à venir ou encore, vos dernières notifications. Si le smartphone est dans votre poche ou que l’écran est face contre une table ou un bureau, tout sera éteint automatiquement : le système qui équipe les Galaxy S7 n’affiche ces informations que lorsque l’utilisateur en a besoin. Parce que oui, on le sait, vous regardez votre smartphone plus que votre montre — et souvent pour pas grand chose.

Galaxy S7 vs S6

Le Galaxy S7 change tellement peu, en façade, par rapport au S6, qu’on a du mal à trouver qu’en dire sur une prise en main aussi courte. Alors certes, ses caractéristiques ont évolué, mais l’appareil en lui-même est à peu près identique. Difficile d’en dire beaucoup plus : il n’y a pas vraiment de killer feature. Les amateurs de stockage apprécieront le retour du port microSD, inclus dans le tiroir de carte Sim.

Appareil photo

Côté photographie, les quelques clichés que nous avons pu prendre dans la salle de démonstration étaient plutôt bons et le niveau de détail d’un zoom sur une photo assez impressionnant. Nous prendrons le temps, lors du test, de faire des clichés dans des environnements plus variés qu’une salle de conférence avec des néons et des lumières blanches un peu partout.

IMG_7388

samsung-2

Avis et vidéo

Pour conclure cette première prise en main rapide des nouveaux flagships de Samsung, nous pouvons dire que le Coréen n’a pas véritablement innové sur ses modèles qui sont bien plus des évolutions de la génération précédente que de véritables nouveaux modèles. Là où Samsung fait fort, c’est dans sa maîtrise toujours plus complète et complexe d’un écosystème cohérent et bien pensé — nous y reviendrons très vite. 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés