Microsoft annonce de nouveaux tarifs sur OneDrive, et décide de mettre fin au stockage illimité qui était offert depuis un an à tous les abonnés d'Office 365.

Microsoft a annoncé lundi qu’il modifiait les offres de son service de stockage en cloud OneDrive, pour mettre fin en particulier au stockage illimité qu’il offrait depuis fin 2014 à tous les abonnés de sa suite Office 365. La firme de Redmond s’est aperçue que lorsque l’on disait « illimité », certains internautes prenaient ce terme très au sérieux et n’hésitaient pas à envoyer des tonnes de données vers les serveurs de Microsoft.

OneDrive-Logo-290x290« Un petit nombre d’utilisateurs a sauvegardé un grand nombre nombre de PCs et stocké des collections entières de films et d’enregistrements TV », explique le groupe américain (qui, au passage, fait comprendre qu’il peut regarder ce que chacun transfère sur ses serveurs). « Dans certains cas, ça a dépassé les 75 Téra-octets par utilisateur, ou 14 000 fois la moyenne ».

Microsoft dit vouloir se concentrer sur les utilisateurs ordinateurs du service plutôt que de gérer les quelques cas extrêmes, d’où sa décision de mettre fin à l’illimité un an après son lancement. La firme n’est pas la première à se rendre ainsi à l’évidence. On se souvient par exemple qu’en France, OVH avait dû renoncer à l’illimité en 2013, pour les mêmes raisons.

Désormais, les abonnés à Office 365 bénéficieront de 1 To de données à stocker dans le Cloud, ce qui semble plus que suffisant pour une très grande majorité des internautes, Les utilisateurs qui s’étaient inscrits sur la version gratuite de OneDrive pourront quant à eux toujours bénéficier d’un espace de 5 Go gratuit, ce qui est trois fois moins que les 15 Go offerts précédemment — mais pour eux, aucune explication n’est donnée.

Par ailleurs les abonnements de 100 Go et 200 Go seront supprimés, et remplacés début 2016 par un tarif unique de 1,99 euro par mois pour 50 Go. Actuellement, ce prix permet d’avoir accès à 100 Go d’espace.

Passage en lecture seule avant destruction des fichiers

Les utilisateurs de OneDrive dont le volume de fichiers stockés dépasse déjà le volume désormais attribué bénéficieront d’un léger répit.

Un message préviendra les utilisateurs de la version gratuite qu’ils auront 90 jours pour réduire leur volume utilisé, sinon leur compte passera en lecture seule, comme c’était le cas pour ceux qui résiliaient leur abonnement à Office 365. Ils auront alors 9 mois pour récupérer leurs fichiers avant que leur compte soit totalement verrouillé (y compris en lecture), et un an avant que leurs fichiers soient supprimés par Microsoft.

Pour les abonnés d’Office365 qui bénéficiaient de l’illimité et stockaient plus de 1 To sur OneDrive, le délai sera plus long. Ils auront jusqu’au 2 novembre 2016 pour utiliser normalement leur compte, en lecture et en écriture. Puis à partir du 2 novembre 2016, l’espace de stockage passera aussi en lecture seule s’il excède 1 To utilisé. Les utilisateurs concernés auront alors 6 mois pour faire le nécessaire, ou leur compte pourra être supprimé à partir du 2 novembre 2017.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés