Microsoft a confirmé à Numerama que les documents sauvegardés sur OneDrive resteront accessibles et consultables en cas de résiliation ou de non-reconduction d'un abonnement Office 365. En revanche, il n'y aura plus d'espace de stockage illimité. Celui-ci repassera à 15 Go. Aucun fichier ne sera supprimé, même si ce plafond a été dépassé pendant l'abonnement. Mais il y aura quelques restrictions.

Dans les prochains mois, Microsoft va fournir un espace de stockage illimité sur OneDrive – sa solution d'hébergement à distance – aux clients de sa suite bureautique en ligne, sans aucune hausse de prix. Cette mesure s'appliquera d'abord à ceux ayant un compte Office 365 Personnel, Famille et Étudiants. Elle sera ensuite étendue l'année prochaine aux abonnés de l'offre Office 365 Professionnel.

À cette occasion, Microsoft a publié une foire aux questions précisant les contours de son offre. Toutefois, un point important n'a pas été renseigné par la firme de Redmond : qu'adviendra-t-il du stockage illimité sur OneDrive et de l'accès aux fichiers déjà mis en ligne si l'utilisateur décide de résilier son abonnement à Office 365 ? Les données seront-elles encore accessibles ? Et surtout, seront-elles conservées ?

Les fichiers seront conservés…

Sollicité par Numerama, Microsoft France a déclaré que tous les fichiers mis en ligne sur OneDrive pendant la période d'abonnement à Office 365 resteront accessibles en cas de résiliation, même si le poids total des contenus téléversés sur les serveurs de Microsoft excède le plafond accordé dans le cadre de l'offre gratuite du service (qui est de 15 Go depuis cet été).

"En cas de résiliation ou de non-reconduction d'un abonnement Office 365, les documents sauvegardés sur OneDrive restent accessibles et consultables. Il suffit de se connecter sur OneDrive via son compte Microsoft pour Office 365 afin d'ouvrir et / ou télécharger ses documents. En revanche, l'espace de stockage repasse à 15Go, la capacité proposée gratuitement par OneDrive", explique l'entreprise.

…mais accessibles en lecture seule

Autrement dit, si vous envoyez par exemple 50 Go sur OneDrive pendant votre abonnement Office 365, vous pourrez toujours consulter vos données même si votre espace de stockage redescend à 15 Go après résiliation. Par contre, l'accès aux données se fera en lecture seule. Il ne sera plus possible d'ouvrir un fichier pour le modifier, par exemple. Du moins, tant que l'espace de stockage sera totalement occupé.

"Une fois cette limite atteinte, il n'est plus possible d'uploader de nouveaux contenus ni de les modifier. Concrètement, si l'on ouvre un fichier pour le modifier, il ne pourra pas être réenregistré de nouveau sur l'espace OneDrive personnel puisque la capacité de stockage est atteinte". Si vous supprimez suffisamment de fichiers pour redescendre sous les 15 Go de stockage, la lecture seule sera retirée.

Pas de suppression radicale

La solution retenue par Microsoft est plutôt bien pensée. Elle prend en compte le fait que le client Office 365 qui a résilié son abonnement le reprendra peut-être plus tard et qu'il souhaitera naturellement retrouver ses contenus en l'état. Elle est aussi assez favorable aux usagers, qui pourront toujours accéder à leurs données, même si des restrictions s'appliqueront après l'arrêt du contrat.

Il faudra toutefois que Microsoft communique clairement sur ce point, afin que l'usager en ait bien conscience. Car sinon, celui-ci pourrait penser qu'il doit renouveler constamment son abonnement à Office 365 pour continuer à accéder à ses fichiers si leur poids cumulé excède les 15 Go de la formule gratuite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés