La Nasa a annoncé qu'elle lancera trois télescopes pour mesurer et étudier les rayons cosmiques afin de mieux comprendre la physique des trous noirs et d'autres éléments spatiaux, comme les pulsars et les quasars.

La Nasa a annoncé mardi 3 janvier vouloir financier la mission « Imaging X-ray Polarimetry Explorer » (IXPE), en lançant trois télescopes dans l’espace. Ces derniers mesureront la polarisation des rayons cosmiques de différents éléments comme les magnétars (étoiles à neutrons), les pulsars, les galaxies ou les quasars. La mission, d’un coût de 188 millions de dollars, sera lancée en 2020.

Même si la Nasa ne l’a pas encore rendu public, des documents montrent que ces télescopes pourraient être lancés par un Pegasus, un vaisseau développé par l’entreprise spatiale Orbital ATK.

Les appareils seront dotés de détecteurs de rayons cosmiques ultra-sensibles, développés par l’Agence Spatiale Italienne (ASI). En effet, les télescopes devront balayer l’espace, en analysant les rayons cosmiques polarisés les plus faibles, souvent cachés par des ondes plus fortes. Notamment, ils chercheront à détecter les rayons cosmiques provenant des trous noirs et d’autres éléments près d’eux.

trou noir
Crédits : NASA

Paul Hertz, à la tête du Directorat du Siège de la Nasa à Washington, explique : « Nous ne pouvons pas enregistrer directement ce qui se passe auprès d’éléments comme les trous noirs et les étoiles à neutrons. Mais étudier les polarisations des rayons cosmiques, diffusés par leurs environnements limitrophes, révèle le processus physique de ces éléments énigmatiques. »

Par conséquent, la Nasa espère découvrir de nouveaux aspects des champs gravitationnels, électriques et magnétiques de l’espace : des environnements qui se trouvent souvent sous des conditions plus extrêmes que sur notre planète.

 IXPE ouvrira une nouvelle fenêtre sur l’univers aux astronomes 

Et Hertz de conclure : « IXPE ouvrira une nouvelle fenêtre sur l’univers aux astronomes. Aujourd’hui, on peut seulement faire des suppositions sur ce que nous trouverons. »

Partager sur les réseaux sociaux