En 2016, l'énergie photovoltaïque est enfin devenue moins chère que les combustibles fossiles dans plus de 30 pays. La tendance devrait s'accélérer dans les années à venir selon le Forum économique mondial.

Le plus gros frein au déploiement des panneaux solaires a toujours été leur prix. Du moins, jusqu’en 2016 : selon le Forum économique mondial, cette source d’énergie renouvelable est enfin devenue moins chère que les combustibles fossiles — comme le charbon — dans plus de 30 pays différents.

Dans son dernier rapport sur les infrastructures renouvelables, l’association se félicite de ce changement, qui tient essentiellement à la chute, pour les panneaux solaires, du coût actualisé de l’énergie (LCOE), un calcul qui intègre à la fois l’investissement d’origine et les coûts de fonctionnement à long terme. Après avoir pendant longtemps tourné autour de 600 dollars par MWh, son prix a chuté à 300 dollars pour finalement atteindre aujourd’hui 100 dollars ou moins.

Énergie Solaire

Ce gain de productivité incite logiquement de nombreux pays à investir dans les équipements photovoltaïques — mais également dans les éoliennes, qui en bénéficient aussi avec un prix moyen de 50 dollars par MWh –, comme l’explique Michael Drexler, responsable des questions d’infrastructure au Forum économique mondial : «  Les énergies renouvelables ont atteint une phase critique. Elles ne sont pas seulement une option commerciale viable, mais aussi un investissement convaincant qui garantit des retours à long terme stables et protégés contre l’inflation. »

Ce changement se traduit concrètement par l’expansion du photovoltaïque, notamment aux États-Unis, qui ont installé en moyenne, pour l’année 2016, 125 nouveaux panneaux solaires par minute, selon la Solar Energy Industry Association. La plus grande centrale photovoltaïque du monde a aussi ouvert récemment ses portes en Inde tandis que la France a inauguré, la semaine dernière, sa première route solaire.

Le futur s’annonce encore plus radieux selon le Forum économique mondial : d’ici 2020, l’énergie photovoltaïque devrait avoir un LCOE moins élevé que le charbon ou le gaz naturel dans le monde entier.

Partager sur les réseaux sociaux