En 2014, l'aventure Virgin Galactic s'était arrêtée brutalement par le crash de SpaceShipTwo, son vaisseau. Aujourd'hui, les engins ont repris la route du ciel.

C’était en 2014 : SpaceShipTwo, la navette de Virgin Galactic censée démocratiser le tourisme en apesanteur s’écrasait dans le désert de Mojave, tuant l’un de ses pilotes et blessant grièvement le deuxième. L’erreur était humaine : le co-pilote avait déclenché trop tôt le système qui permettait au vaisseau de déplacer ses ailerons arrières pour maximiser l’aspiration pour le retour dans l’atmosphère. C’était un coup dur pour Virgin Galactic, bien évidemment, dans la mesure où le programme de vol aux limites de l’espace de la société était alors plutôt avancé.

Aujourd’hui, 2 ans plus tard, Eve et Unity ont volé ensemble pour la première fois pour approcher l’espace. Eve, c’est le petit nom de l’énorme avion qui transporte Unity, le vaisseau de classe SpaceShipTwo jusqu’à ses limites physiques avant de le détacher et de le laisser voler de manière autonome au-delà de notre atmosphère.

Néanmoins, Virgin Galactic retourne aujourd’hui à son point de départ. Il va falloir encore de nombreux mois de tests, si ce n’est de nombreuses années, avant de pouvoir transporter des civils dans ces courts voyages aux portes de l’espace. D’ailleurs, le vol effectué par le duo n’a procédé qu’à la première phase du programme : Unity n’a pas été éjecté de son avion porteur.

La démocratisation du tourisme spatial, ce n’est pas pour tout de suite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés