Quatorze après son dernier film, John McTiernan a repris du service pour Ubisoft. Confiez-lui un vrai projet désormais.

Quand on parle de John McTiernan, on parle de films cultes comme Predator, Piège de Cristal, Last Action Hero, Une Journée en Enfer, Le 13e Guerrier… En bref, de longs métrages célèbres pour leur absence de concession et ayant bercé la fin des années 80 et les années 90. Le cinéaste américain, qui a eu des soucis avec la justice, n’a plus rien réalisé depuis Basic en 2003. Mais Ubisoft a eu la bonne idée de penser à lui pour donner naissance à une bande-annonce live action aux couleurs de Ghost Recon Wildlands, actuellement en bêta ouverte et prévu pour le 7 mars prochain sur PlayStation 4, Xbox One et PC. Bien en a pris à la firme française.

Violence visuelle

Après tout, qui de mieux que John McTiernan pour mettre en exergue la violence sévissant dans les cartels d’Amérique du Sud ? C’est justement le but de cette vidéo promotionnelle qui, dans sa version non censurée, n’hésite pas à faire couler le sang en insistant sur la cruauté du milieu. On est en tout cas ravis de voir que l’intéressé n’a rien perdu de son talent et de son sens du cadre. Cela lui permet de se rappeler à notre bon souvenir, tout en offrant un bel outil à Ubisoft pour affirmer l’univers de son TPS orienté multijoueur et coopératif.

Il y a quelques mois, John McTiernan s’était déjà fendu d’une première bande-annonce pour Ghost Recon Wildlands. Elle mettait en scène un chat… et un sniper.

Maintenant, Ubisoft serait bien inspiré de confier l’un de ses nombreux projets cinématographiques à John McTiernan. On pense par exemple à Splinter Cell avec Tom Hardy en tête d’affiche, un temps confié à Doug Liman. Et peut-être aurait-on enfin la première adaptation de jeu vidéo décente…

Partager sur les réseaux sociaux