La société IMAX commence à installer des espaces pour expérimenter la réalité virtuelle. Plusieurs salles seront disponibles dans le monde dont une en Europe.

Qui a dit que l’expérience de la réalité virtuelle devait être cantonnée au domicile ? Ce n’est certainement pas la société IMAX. Bien au contraire, elle va ouvrir des espaces de découverte dans lesquels le grand public pourra mettre un casque de VR sur la tête et expérimenter ainsi la sensation d’être plongé au cœur d’un récit comme s’il en faisait physiquement partie.

Les projets de la société IMAX étaient connus depuis ce printemps.

En revanche, on ne savait pas encore très bien où allaient être installés les premiers espaces de découverte. On savait que la compagnie souhaitait en ouvrir six d’ici la fin de l’année dont un aux États-Unis. Désormais, on connaît les zones géographiques où ces expériences seront disponibles : en Chine, au Japon, au Moyen-Orient, aux USA et en Europe.

Une salle en Europe

Dans le cas de l’Europe, la salle de réalité virtuelle sera installée au Royaume-Uni, non pas à Londres mais à Manchester — dans le nord du pays — dans l’un des complexes de la chaîne de cinéma Odeon. La salle doit ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année. En revanche, aucune autre ouverture de salle de VR en Europe n’est évoquée dans le communiqué.

Ce ne sont pas des casques Oculus Rift ou HTC Vive qui seront fournis au public mais ceux fabriqués par l’entreprise suédoise Starbreeze. Ces appareils offrent une vision panoramique à 210 degrés contre 110 degrés pour les autres. L’astuce réside dans la présence de deux écrans à l’intérieur du casque. Ainsi, chaque œil a droit à son écran de 2560 x 1440 pixels.

starvr-1400

Comme cela a été annoncé plus tôt, l’expérience de réalité virtuelle sera payante (on parle d’un tarif entre 7 et 10 dollars) et elle sera relativement courte : n’escomptez pas à voir la version longue du Hobbit : La Désolation de Smaug (plus de 3 heures !) en VR. Il faut plutôt s’attendre à voir des courts métrages dont la durée ira de 5 à 15 minutes selon les contenus.

Le monde du cinéma montre un intérêt croissant pour la réalité virtuelle. Des films taillés pour la VR sont mis en chantier et des réalisateurs de renom commencent aussi à se saisir de ce nouveau mode d’expérience. En France, la tendance existe : l’opérateur Orange va par exemple proposer des films et séries en VR à ses abonnés OCS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés