Prononcer « GIF » est déjà un challenge en soi, quand on connaît la querelle qui oppose les partisans du jif à ceux du guif. Mais comment écrit-on un mot qui provient d'une extension d'un fichier, qui elle-même décrit un format ?

La langue n’est pas une matière morte mais un ensemble vivant, mouvant et changeant qui influence notre pensée et qui se modifie à mesure que nous avançons dans le temps. Difficile d’estimer dans quelles proportions le web a changé la langue, mais ce qui est certain, c’est que la communication numérique est très variée : aujourd’hui, on parle, on écrit, mais on communique également plus naturellement que jamais par l’image, qu’il s’agisse de vidéos, d’emojis ou de gifs. Et qui dit nouveaux usages, dit aussi nouveaux mots.

Il est préférable de faire du terme gif un nom commun

Sur Numerama, l’écriture du terme « gif » pour désigner de courtes images animées sans son nous a parfois posé problème. En effet, le terme qu’on emploie sans mal à l’oral (et qui a entraîné une fameuse querelle de prononciation, opposant les partisans du jif à ceux du guif) pourrait s’écrire de plusieurs manières, si on s’en tient à son histoire et à certaines règles de la langue française :

  • Doit-on en faire un nom commun de la langue vernaculaire et employer « gif », en accordant « des gifs » ?
  • Doit-on utiliser l’acronyme GIF pour Graphics Interchange Format, qu’on pourrait alors écrire G.I.F. ou Gif  ?
  • Doit-on utiliser le format et écrire .gif, comme dans « ce .gif de chaton est fort mignon » ?

La réponse de l’Académie à ces questions ne s’est pas faite attendre : le service du dictionnaire préconise d’en faire un acronyme lexicalisé : «  Il me semble préférable d’en faire des noms communs est d’écrire un gif, des gifs », nous dit-on à l’Académie, en précisant : « Notez qu’un acronyme lexicalisé (delco, sida) se comporte comme un nom commun : il perd ses majuscules et s’accorde en nombre ». La popularité du terme en a donc fait un nom commun, qui, dans le monde anglo-saxon a d’ailleurs déjà été nommé « mot de l’année » en 2012 par l’Oxford University Press.

Bravo gif, tu es maintenant un vrai mot utilisable au Scrabble. 

giphy-19

L’an passé, nous avions posé un autre problème à l’Académie qui n’avait pas été résolu : comment traduire wearables ? Vous pourrez retrouver les explications de l’Académie ici, mais à grands traits, tout le problème était de trouver un moyen de rendre compte à la fois d’informatique, de technologie, et de « prêt à porter », qu’il s’agisse de vêtements ou de bijoux, en un mot français.

Si vous avez des idées pour enrichir la langue française, les commentaires sont ouverts.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés