Apple lâche-t-il du leste en Europe pour mieux imposer son iPhone avant que les téléphones à base de Google Android ne fassent leur entrée à la fin de l’année ? Les Italiens, en tout cas, n’ont pas cédé aux conditions imposées par Apple et semblent avoir obtenu, au prix d’une longue attente, quelques avantages non négligeables pour sortir l’iPhone dans la péninsule.

Si l’on en croit les informations du quotidien La Repubblica, l’opération historique Telecom Italia aurait obtenu le droit de commercialiser l’iPhone en Italie au mois de juin prochain. Selon le journal, les italiens auront directement droit à la version 3G du téléphone, ce qui confirmerait les rumeurs d’une sortie estivale de l’iPhone 2, très attendu en Europe où le réseau mobile haut-débit est beaucoup plus développé qu’aux Etats-Unis. Mais surtout, et c’est le plus étonnant, Apple aurait renoncé aux quelques 30 % de commission qu’il a exigé des autres opérateurs sur l’ensemble des revenus générés grâce à l’iPhone. Une commission qui était unique sur le marché mais que les opérateurs comme Orange ont accepté pour être sûr de ne pas laisser filer l’exclusivité dans les mains d’un concurrent.

En échange, en revanche, Apple aurait sucré à Telecom Italia l’essentiel des bénéfices de l’exclusivité qu’il accorde aux autres opérateurs qui commercialisent actuellement l’iPhone. Telecom Italia Mobile (TIM) n’aura l’exclusivité de la vente de l’iPhone 2 que pendant 6 mois, et même pendant cette période, il devra vendre l’iPhone débloqué pour autoriser son utilisation sur d’autres réseaux. De plus, l’appareil coûterait plus cher qu’ailleurs en Europe, pour permettre à Apple de récupérer une marge plus importante sur chaque appareil vendu, et de compenser ainsi l’absence de participation sur les bénéfices issus des forfaits téléphoniques.

Ailleurs en Europe, O2 en Angleterre et T-Mobile en Allemagne ont tous les deux commencé à liquider les iPhone de première génération en réduisant significativement le prix de vente. En France, Orange n’a pas encore bougé, l’opérateur ayant sans doute peur d’alimenter trop tôt les rumeurs d’un renouvellement de gamme, qui freinerait d’ici là les achats d’iPhone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés