Selon un confidentiel du Figaro, la Fnac commencerait à envisager la possibilité d’intenter des poursuites judiciaires à l’encontre d’Apple si la firme de Cupertino ne l’autorise pas à vendre des iPhone dans ses magasins. Sans doute plus que le chiffre d’affaires, c’est une question d’image de marque pour la Fnac que d’avoir le dernier appareil high-tech à la mode dans ses rayons. Le patron de l’enseigne Denis Olivennes jugerait en privé « inadmissible » le fait que le téléphone mobile d’Apple soit soumis à un contrat d’exclusivité avec Orange, le seul distributeur autorisé à vendre l’iPhone débloqué en France.

Le Figaro indique que des négociations sont en cours et que « si elles n’aboutissent pas, la Fnac envisage la manière forte, c’est-à-dire de saisir les tribunaux« . Or selon les rumeurs, le contrat d’exclusivité qui lie la filiale de France Télécom à Apple expire seulement dans deux ans au plus tôt. En Allemagne, une décision de justice qui avait casser l’exclusivité accordée à l’opérateur T-Mobile avait finalement été renversée en appel.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés