Disney met le cap sur le cinéma à 360 degrés et la réalité virtuelle. Avec d'autres partenaires, la société vient d'investir 65 millions de dollars dans une société spécialisée dans ces domaines. Le groupe a les moyens de dynamiser ce secteur, qui en est à ses balbutiements.

Si vous avez déjà visité le parc Disneyland, vous vous souvenez peut-être de l'attraction Visionarium. Il s'agissait d'une salle dans laquelle les visiteurs pouvaient découvrir du cinéma à 360 degrés, grâce à des écrans disposés tout autour. On avait alors une vue panoramique des différentes scènes qui nous étaient présentées, permettant de regarder dans toutes les directions (sur un plan horizontal).

Le Visionarium n'est malheureusement plus disponible depuis 2004, puisque l'attraction a été remplacée par une autre centrée sur Buzz l'Éclair.

DISNEY INVESTIT DANS LA RÉALITÉ VIRTUELLE A 360°

Mais la disparition du Visionarium n'a pas tué pour autant l'intérêt de Disney pour les contenus à 360 degrés. La preuve avec l'investissement majeur – 65 millions de dollars – que vient de faire la compagnie américaine, avec d'autres, dans Jaunt, une société dont la spécialité est de fournir une expérience cinématographique en réalité virtuelle, avec un enregistrement à 360 degrés.

Évidemment, avec le pas que vient de faire Disney en direction de la réalité virtuelle et du cinéma à 360 degrés, il est difficile de ne pas penser aux nombreuses possessions du conglomérat dans le domaine du septième art et aux possibilités nouvelles que le rapprochement entre ses licences et ces technologies pourrait contribuer à faire émerger.

Outre les films d'animation, la société possède en effet des studios connus pour leurs films à succès, qu'il s'agisse de Pixar (Toy Story, Wall-E, Vice-Versa…), de Marvel (Iron Man, Thor, Avengers…) ou encore de Lucasfilm (Star Wars, Indiana Jones). Mais il n'y a pas que le cinéma. Disney possède aussi les chaînes ESPN, qui est dédiée au sport, et ABC, plus généraliste.

CRÉATION DE CONTENUS AVEC UNE CAMÉRA SPÉCIALE

Jaunt ne développe pas un casque de réalité virtuelle. Par contre, la société met au point un système qui porte sur un affichage qui s'actualise selon l'orientation de la tête. Il s'agit en fait d'une sphère sur laquelle est disposée une myriade de caméras et de microphones pour enregistrer dans tous les sens. L'ensemble est ensuite assemblé dans un contenu à 360 degrés, via un logiciel spécial.

L'idée est de donner l'illusion de participer vraiment à la scène qui est projetée, afin d'accentuer l'immersion du spectateur. Dans un film de guerre par exemple, celui-ci pourrait avoir l'impression d'être dans une tranchée. Il verrait ses camarades en tournant la tête de chaque côté, le no man's land face à lui et les lignes arrières en se retournant.

Le décollage de la réalité virtuelle pourrait bien arriver l'année prochaine. Plusieurs entreprises prévoient en effet de commercialiser des casques dédiés dès 2016. Si ces derniers sont techniquement au point, il y a toutefois une interrogation : les contenus sont-ils en nombre suffisant et assez attractifs pour créer un appel d'air ? Si non, l'arrivée de Disney pourrait bien changer la donne.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés