Swatch se prépare à lancer sa première montre connectée. Et son slogan publicitaire pourrait être fortement inspiré par Apple, si l'on en croit le dépôt de la marque "Swatch One More Thing".

Délaissée ces dernières années, la célèbre phrase "One More Thing" utilisée par Steve Jobs pour dévoiler les surprises lors des keynotes d'Apple a de nouveau été employée en juin dernier par Tim Cook lors de la dernière conférence de la firme de Cupertino, pour présenter Apple Music (qui n'était pourtant pas une surprise). Mais elle pourrait ne plus être associée exclusivement à Apple.

Quelques mois après le lancement de l'Apple Watch qui s'est attaquée au marché des montres haut de gamme, le constructeur suisse Swatch se prépare à répliquer. Le magazine The Register remarque en effet que Swatch a déposé la marque "Swatch One More Thing", avec vraisemblablement l'intention de l'utiliser dans des campagnes publicitaires qui pourraient accompagner le lancement de sa propre montre connectée.

La marque a été déposée à l'international le 22 mai 2015, et couvre deux classes. L'une dédiée aux appareils électroniques en tous genres (baladeurs, téléphones portables, ordinateurs, tablettes,…), l'autre pour les métaux précieux et autres bijoux. Le premier enregistrement avait été déposé en Suisse le 28 novembre 2014, deux mois après la présentation de l'Apple Watch.

L'an dernier, Swatch avait affirmé qu'il n'était pas inquiet par le développement des montres connectées, où les constructeurs de montres traditionnelles ne sont pourtant pas en position de force. Leur savoir-faire se limite à l'esthétique et à leur connaissance du marché, alors que le coeur de la montre connectée exige des compétences très différentes de l'horlogerie, que l'industrie informatique maîtrise parfaitement. "Si les gens qui n'ont jamais porté quoi que ce soit au poignet commencent à y accrocher une trotteuse high tech, alors nous pourrons certainement les convaincre d'essayer rapidement de porter une belle montre à la place", avait expliqué le directeur du groupe, Nick Hayek.

Un an plus tard Swatch a fait savoir qu'il lancerait lui-même une smart-watch. Il devra certainement pour ce faire utiliser le système Android Wear de Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés