Après avoir longtemps freiné des quatre fers, la fondation Mozilla s'est finalement résolue à écarter son moteur de rendu HTML (Gecko) pour Firefox sur iOS. À la place, le navigateur utilisera WebKit. Une version bêta devrait bientôt voir le jour.

Chez Mozilla, le pragmatisme prime désormais sur la philosophie. Après l’ajout d’un module Adobe pour gérer les DRM dans la dernière version de son navigateur web (Firefox 38) et l’arrivée des publicités ciblées basées sur l’historique, la fondation s’apprête cette fois à faire des infidélités à Gecko, son moteur de rendu HTML, qu’il utilise pourtant depuis 1998.

En effet, Apple impose WebKit – un moteur de rendu HTML concurrent – aux navigateurs web qui souhaitent se déployer sur iOS. Du coup, Mozilla n’a pas le choix : pour convaincre les propriétaires d’un terminal Apple de surfer avec Firefox, encore faut-il que le navigateur soit  disponible ! Sauf que pour le moment, ce n’est pas le cas, contrairement à ses principaux concurrents (Safari, Google Chrome et Opera).

« Nous avons besoin d’être où sont nos utilisateurs, donc nous allons avoir Firefox sur iOS« , avait expliqué l’an dernier Jonathan Nightingale, l’ancien vice-président en charge de Firefox, lors d’une conférence interne. Et le fait est que les terminaux iOS représentent une part non négligeable du trafic mobile.

Aujourd’hui, le développement de Firefox pour iOS suit son cours. Des invitations pour participer au test de la version bêta du navigateur web ont été distribuées ces jours-ci, signe que l’arrivée de la mouture définitive est proche. Il faut dire qu’une version expérimentale de Firefox avec WebKit existe depuis au moins 2012. La fondation n’est pas partie d’une feuille blanche. Le code source est disponible sur GitHub.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés