Depuis quelques temps, la fondation Mozilla teste en interne un navigateur web spécialement conçu pour les iPad et les iPhone. Baptisé Junior, le projet met de côté le moteur de rendu Gecko au profit de WebKit. Une mise à disposition publique est envisagée.

Avec le développement du haut débit mobile, la navigation sur Internet depuis un smartphone ou une tablette est devenue vraiment attractive. Grâce aux performances de ces appareils, associées à une connexion 3G, le surf se fait désormais dans de bonnes conditions. Les éditeurs l’ont d’ailleurs bien compris, puisque des versions mobiles de Firefox, Safari ou encore Opera ont été développées, ouvrant ainsi un nouveau front dans la guerre des navigateurs.

Mais dans la bataille, tous n’occupent pas complètement le terrain. C’est le cas de Mozilla, qui est absent des appareils mobiles développés par Apple. Si la fondation propose une version de Firefox pour Mac OS X, son navigateur web n’est pas disponible pour ceux ayant un iPhone ou un iPad. Une situation préoccupante pour Mozilla, qui se prive d’une part de marché considérable.

Mais à en croire Paul Rouget, ingénieur au sein de la fondation Mozilla, la situation pourrait se débloquer dans un avenir proche. Dans un message sur Twitter remarqué par ZDNet, il a expliqué qu’un nouveau navigateur web spécialement conçu pour les dispositifs nomades d’Apple pourrait voir le jour. Et si le projet est actuellement testé en interne, sa mise à disposition publique est visiblement envisagée.

Le projet en question, baptisé Junior, s’appuie sur WebKit. Il s’agit du moteur de rendu HTML privilégié par Apple. Safari est basé sur cette bibliothèque logicielle, à la différence de Firefox qui s’appuie sur Gecko. Celui-ci n’étant pas autorisé par la firme de Cupertino, le panda roux si cher à Mozilla n’a jamais pu faire son nid sur iOS contrairement à Android.

« Nous n’avons aucun projet pour développer une version complète du navigateur Firefox pour iOS. L’accord d’iOS SDK requiert que les applications utilisent le propre moteur JavaScript d’Apple (ou pas du tout, comme Opera Mini, qui télécharge les pages pré-rendues à partir des serveurs d’Opera et ne peut exécuter du code JavaScript dans le client)« , explique la fondation sur une page Wiki.

« Pour cette raison, nous n’avons aucun moyen de distribuer le rendu de Firefox et le moteur JavaScript aux utilisateurs d’iPhone« . Mais le développement de Junior montre que la fondation Mozilla envisage toujours de s’inviter sur les produits d’Apple, quitte à faire une légère entorse à sa ligne de conduite. Mais la fondation n’a-t-elle pas déjà écarté sa philosophie au profit de l’intérêt de l’utilisateur ?

Fin mars, la fondation a pris une décision pragmatique concernant le format H.264. Mitchell Baker expliquant alors que le temps de réévaluer les priorités de Mozilla était venu. « Il est temps de se concentrer sur la livraison de produits que les gens peuvent aimer immédiatement. Il est toujours plus appréciable lorsque nous concevons le produit que nous voulons et que les gens aiment« .

Des explications qui peuvent aujourd’hui s’appliquer au cas Junior, si celui-ci se concrétise. « Il est possible de s’échouer dans l’idée que la seule manière de vivre selon les valeurs de Mozilla serait de livrer le produit que nous pensons que les gens devraient vouloir« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés