Google a obtenu le feu vert de la Californie pour faire circuler ses propres véhicules automatiques sur la voie publique. Ceux-ci ne pourront pas dépasser la vitesse de 40 km/h et disposeront des commandes nécessaires pour permettre au conducteur de reprendre le contrôle en cas de besoin.

C'est une étape très importante pour le projet de voiture automatique initié par Google. L'entreprise américaine a obtenu le feu vert des autorités californiennes pour faire circuler dès cet été ses propres prototypes sur la voie publique. Jusqu'à présent, l'autorisation obtenue par la firme de Mountain View se limitait à quelques voitures modifiées de marque Toyota et Lexus.

Le modèle qui fera son apparition sur les routes californiennes dans quelques semaines a été dévoilé il y a maintenant un an. Il s'agit d'une petite automobile électrique pouvant accueillir deux personnes à bord. Pour des raisons de sécurité, la vitesse maximale sera plafonnée à 40 km/h afin de limiter les dégâts en cas de sortie de route ou de collision avec un obstacle quelconque.

Par ailleurs, même s'il s'agit d'une voiture automatique censée être capable de se diriger toute seule, le passager assis à la place du conducteur pourra à tout moment reprendre la main sur le véhicule. Celui-ci sera en effet équipé d'un volant et de pédales. Ces mécanismes étaient exigés par les autorités californiennes pour passer à la phase d'expérimentation sur la voie publique.

Avec l'arrivée imminente de ce prototype sur les routes, Google va pouvoir amasser de nouvelles informations pour améliorer le système de bord dédié à la conduite automatique. On pense surtout aux évènements ponctuels et imprévus (travaux, ralentissements, déviations, traversée de piétons, comportement des autres conducteurs), qui obligeront le véhicule à ajuster sa trajectoire et sa vitesse.

Google souhaite faire circuler ses voitures d'ici cinq ans. C'est un objectif qui a été annoncé lors du salon de l'automobile à Détroit en début d'année, puis réaffirmé quelques semaines plus tard lors d'une conférence TED à Vancouver.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos