C'est une évolution qui ne fait pas les affaires de Facebook. À l'occasion de la présentation de ses résultats pour le premier trimestre 2015, le réseau social a fait part d'une baisse significative de son chiffre d'affaires à l'international causée par l'évolution à la hausse du dollar. Et cette tendance pourrait encore s'accentuer au cours du second trimestre, si l'appréciation du billet vert se poursuit.

Détaillée par le directeur financier du site communautaire, David Wehner, la contre-performance enregistrée par Facebook au niveau de son chiffre d'affaires (baisse de 190 millions de dollars sur un trimestre) se retrouve dans d'autres grands groupes américains, à la suite de la présentation par la Banque centrale européenne de son plan de rachat de dettes, en début d'année.

Nonobstant la vigueur du dollar qui perturbe son chiffre d'affaires à l'international, Facebook a enregistré une hausse de ses recettes publicitaires, notamment sur mobile. Cependant, le bénéfice net du site a reculé de 20 %, à 509 millions de dollars, du fait d'une hausse des dépenses. Quant au chiffre d'affaires global, il a progressé de 42 %, à 3,5 milliards de dollars, mais moins que les prévisions.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés