Free est sur le point de dépasser SFR en matière de supports 4G. Le quatrième opérateur active en effet des centaines de nouvelles antennes-relais chaque mois, contre quelques dizaines du côté de son rival. L'écart entre les deux opérateurs ne cesse de se réduire.

Free est en train de prendre l'ascendant sur SFR dans la bataille des antennes-relais. En effet, le quatrième opérateur de téléphonie mobile a activé pas moins de 358 nouveaux supports 4G au cours du mois de février contre seulement 69 du côté du nouvel ensemble Numericable-SFR, selon les dernières données communiquées par l'agence nationale des fréquences (ANFR).

Au total, Free Mobile dispose de 2784 supports 4G en fonctionnement sur le territoire national contre 3031 pour Numericable-SFR. L'écart entre les deux opérateurs n'est plus que de 247 supports, contre 536 en janvier et 741 en décembre. À ce rythme, et si SFR n'accentue pas son effort, Free Mobile pourrait avoir activé un nombre plus important d'antennes-relais que son rival ce mois-ci.

Et ce ce scénario a de grandes chances de se réaliser . L'ANFR indique que "dans la bande 2,6 GHz, l’opérateur Free Mobile a obtenu 1544 nouvelles autorisations, soit une augmentation de 36,1 % par rapport à ses sites autorisés au 1er février. Il détient désormais le plus grand nombre d’autorisations dans cette bande". Il a même dépassé SFR dans ce domaine (à peine 97 nouvelles autorisations).

Mais contrairement à Free qui ne travaille que dans la bande 2,6 GHz, SFR a l'autorisation pour déployer des supports 4G intervenant dans les bandes 800 MHz et 2,6 GHz.

En effet, SFR a dépensé beaucoup plus d'argent (1,22 milliard d'euros) que son concurrent (271 millions d'euros) dans le cadre des enchères organisées par l'ARCEP. Ainsi, SFR dispose de fréquences dites "en or" (800 MHz), qui sont très utiles pour couvrir à l'intérieur des bâtiments et doivent permettre d'améliorer la qualité de la couverture et de la connexion à Internet en très haut débit mobile.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés