Free Mobile a activé beaucoup plus de supports 4G au cours du mois de janvier, en comparaison de SFR. L'opérateur se rapproche ainsi progressivement de son concurrent dans la course au très haut débit mobile.

Dans la course au très haut débit mobile, Free est en train de rattraper SFR. C'est en tout cas ce qui ressort de l'observatoire édité par l'agence nationale des fréquences. Dans sa dernière mise à jour, survenue ce mercredi, le document révèle que le trublion des télécoms a nettement accentué la cadence au cours du mois de janvier, en activant pratiquement deux fois plus de supports 4G.

Ainsi, ce sont 327 nouvelles infrastructures 4G qui ont été mises en service au cours du mois du mois précédent. À titre de comparaison, "à peine" 176 plateformes avaient été allumées en décembre. Au total, Free peut s'appuyer pour l'instant sur un réseau fort de 2426 supports pour le très haut débit mobile (ceux-ci ne fonctionnent qu'avec la bande 2,6 GHz).

De son côté, le rival immédiat de Free Mobile n'a activé "que" 122 supports 4G au cours de janvier. SFR dispose toujours d'une avance, avec une infrastructure totale comprenant 2962 supports 4G actifs et la possibilité de travailler dans deux bandes de fréquences : 2,6 GHz et 800 MHz. Toutefois, l'écart entre Free et SFR tend à se réduire : il était de 741 supports 4G actifs en décembre, il n'est plus que de 536 en janvier.

Concernant Orange et Bouygues, le rythme d'activation des nouvelles infrastructures 4G est nettement plus bas : 74 supports ont été allumés en janvier pour l'opérateur historique, contre 46 pour son concurrent. Cependant, les deux groupes n'ont plus besoin de se presser : ils ont pratiquement activé la totalité de leurs sites 4G autorisés 6996 sur 7759 pour Orange et 6499 sur 7292 pour Bouygues).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés