Une étude conduite par des chercheurs de université de Manchester n'a pas constaté d'effets avérés entre certains champs magnétiques et la santé humaine qui pourraient entraîner un risque sanitaire.

Avec l’émergence des mobiles et la multiplication des antennes-relais, la littérature scientifique a vu apparaître de très nombreuses études consacrées à l’impact supposé des ondes électromagnétiques sur la santé humaine. Jusqu’à présent, il n’y a aucune certitude sur le risque sanitaire. Cependant, quelques travaux envisagent que les ondes pourraient être nocives dans des circonstances spécifiques.

À cette littérature déjà bien fournie, il faut désormais ajouter l’étude conduite par des universitaires de la faculté de Manchester. Publiée dans le Journal of the Royal Society Interface, et relayée par The Telegraph, elle conclut qu’il n’y aucune preuve sur la nuisance des champs faiblement magnétiques, en tout cas sur les composants biologiques qui ont été étudiés par les universitaires.

Les flavoprotéines servent en particulier à réparer des dommages au niveau des bases pyrimidiques de l’ADN, indique Futura-Science, et à soigner et réparer le système nerveux, précise The Telegraph. Ces protéines jouent un rôle important. Il y aurait des répercussions notables sur la santé si elles adoptaient un comportement déviant à cause des ondes électromagnétiques.

L’un des coauteurs de l’article, Alex Jones, reconnaît néanmoins que cette étude ne permettra pas de lever une bonne fois pour toutes les craintes du grand public à propos des ondes. « Il y a toujours une certaine inquiétude au sein de la population sur ce lien potentiel [entre santé humaine et ondes], qui a été trouvé dans certaines études sur des cas de leucémie infantile, mais sans toutefois déterminer pourquoi« .

L’un de ses collègues, Nigel Scrutton, qui a aussi participé à l’étude, va dans le même sens. Il ajoute par ailleurs qu’il faudra encore de nouvelles études sur le sujet pour pouvoir dire définitivement si les téléphones portables, les lignes électriques à haute tension et les appareils sans fil sont sans danger pour les hommes ou s’ils poseront un problème sanitaire à long terme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés