Steam se lance dans le secteur de la diffusion de jeux vidéo en streaming. La plateforme de distribution éditée par Valve annonce l'arrivée de Steam Broadcasting, qui ambitionne de concurrencer Twitch. Le service, qui se veut très simple d'utilisation, est pour l'instant en version beta.

Twitch n'a qu'à bien se tenir. La plateforme américaine aura désormais un concurrent de plus dans le secteur de la diffusion de jeux vidéo en streaming. En effet, Steam vient de présenter cette nuit un nouveau service – Steam Broadcasting – qui permet à chacun de retransmettre en vidéo leurs parties ou de regarder celles des autres membres, comme par exemple vos amis.

"Lorsque vous voyez un ami en jeu, cliquez simplement sur "Regarder la partie" depuis son profil ou la liste d'amis du client Steam afin d'ouvrir une fenêtre dans sa partie", explique Steam. La possession du jeu n'est pas requise et il n'y a aucun besoin d'installer une application tierce. Enfin, le service est gratuit : il n'est pas question de débourser quoi que ce soit pour voir ses proches jouer ou pour retransmettre soi-même.

Steam précise néanmoins que son nouveau service est encore en version beta. Si celui-ci est ouvert à tous (il suffit pour cela de cocher l'option requise dans les paramètres du logiciel Steam), certaines restrictions peuvent survenir, dans la mesure où cette phase doit permettre à la société de préparer la montée en puissance de son infrastructure pour gérer l'afflux de spectateurs.

Plusieurs réglages de confidentialité sont disponibles, allant de l'absence de streaming (seuls ceux qui sont invités peuvent accéder à la retransmission de la partie) à l'accès total pour n'importe qui. Dans une foire aux questions, Steam précise que son service se limite au jeu vidéo. Tout contenu illicite, pornographique, violent, agressif, choquant conduira Steam à prendre des sanctions.

Il y a un réel engouement pour la retransmission de parties de jeux vidéo en streaming. À titre d'exemple, Sony a comptabilisé pas moins de 800 000 diffusions à peine un mois après le lancement de la PlayStation 4. Au total, le service de l'entreprise japonaise a été utilisé par 7 millions d'utilisateurs, pour une moyenne de 25 minutes par individu et de 9 spectateurs par partie.

L'on pourrait aussi mentionner l'achat spectaculaire d'Amazon, qui a déboursé près d'un milliard de dollars pour croquer Twitch, coiffant au poteau Google, qui était aussi intéressé par la plateforme. Il faut dire que ses statistiques flatteuses (55 millions de visiteurs uniques, 15 milliards de minutes retransmises, 1 million d'émetteurs) offrent des opportunités de monétisation considérables.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés