Proposée par d'anciens responsables de Nokia, la tablette Jolla fait l'objet d'une campagne de financement participatif (crowdfunding) pour voir le jour. Le projet, qui demandait 380 000 dollars, en a obtenu plus d'un million en l'espace de 48 heures.

Dire que cette tablette était désirée serait un grossier euphémisme. Démarrée il y a deux jours, la campagne de financement participatif destinée à lancer la production de cet appareil conçu par la société Jolla – fondée par d’anciens ingénieurs de Nokia – est d’ores et déjà bouclée. En 48 heures, la collecte de fonds a permis de lever plus d’un million de dollars, alors que le projet n’en demandait que 380 000.

Sobrement baptisé « Tablet », le terminal proposé par Jolla comprend un écran d’une diagonale de 7,85 pouces (2048 par 1536 pixels, 330 ppi), un processeur quadricœur Intel 64 bits cadencé à 1,8 GHz, une mémoire vive de 2 Go, un espace de stockage de 32 Go (extensible au moyen d’une carte SD), un objectif photo de 5 mégapixels au verso et un autre de 2 mégapixels au recto. Un module WiFi est présent.

Concernant le système d’exploitation, Jolla a choisi d’opter sa tablette de Sailfish OS. Il s’agit d’une plateforme dérivée de MeeGo, le système d’exploitation mobile qui aurait dû succéder à Symbian avant que Microsoft n’interfère dans les affaires de Nokia. Sailfish OS est open source et figure sur un autre terminal commercialisé par Jolla – un smartphone – depuis la fin 2013.

Jolla précise que Sailfish OS n’enfermera pas les usagers dans un écosystème pauvre en applications. L’entreprise précise que sa plateforme a la capacité d’exécuter des logiciels conçus à l’origine pour Android en plus des programmes développés nativement pour le système d’exploitation. Cette ouverture à Android est judicieuse pour compenser la faible diversité logicielle sur Sailfish OS.

Sur la page IndieGogo, qui détaille les caractéristiques de la tablette, Jolla n’a pas manqué de comparer son produit avec les autres terminaux de sa catégorie : l’iPad Mini 3, le Nexus 9 et la Nokia N1. Il apparaît que l’appareil proposé par Jolla, s’il n’est pas le meilleur dans chaque critère, n’a pas à rougir de ses spécificités. D’autant que le prix est nettement plus attractif par rapport à la concurrence.

La campagne de financement participatif s’achèvera dans 19 jours, ce qui signifie que les fonds pour la tablette continueront d’augmenter d’ici là. Toute la question est de savoir si Jolla en profitera pour effectuer quelques modifications sur son produit, par exemple pour en améliorer les performances.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos