Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 02 Juillet 2014

Hadopi : Filippetti assure la promo d'une étude risible de l'ALPA

Ou comment Aurélie Filippetti s'appuie sur une étude d'un lobby privé pour lui faire dire le contraire de ce qu'elle démontre en matière de réalité du piratage en France, et demander que la lutte contre les pratiques des internautes soit encore intensifiée...

On ne l'avait plus entendue depuis longtemps, mais elle ressort du bois avec le soutien appuyé du ministère de la Culture. L'Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA), qui fait partie des cinq organisations d'ayants droits autorisées à collecter des adresses IP sur les réseaux P2P pour les transmettre à l'Hadopi, a réalisé une nouvelle étude sur l'audience des sites de piratage, dont la promotion est assurée par les services d'Aurélie Filippetti.

L'étude a été réalisée par l'institut Médiamétrie, en lien avec l'ALPA, la société TMG (celle-là même qui est chargée de collecter les adresses IP dans une forme inédite de privatisation de la police), et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

"Cette étude analyse depuis 2008 l’évolution des différents protocoles utilisés pour le téléchargement illicite", indique le ministère. "En 2013, il apparaît que près d’un internaute sur trois a consulté au moins une fois par mois un site dédié à la contrefaçon audiovisuelle. Le pair à pair, le téléchargement direct et le streaming ont représenté sensiblement un tiers des usages, ce dernier protocole, majoritairement utilisé, ayant connu une très nette hausse ces cinq dernières années".

Dans son communiqué, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti "tient à saluer la publication des résultats de cette étude, qui met en évidence l’importance du maintien d’une pédagogie active et déterminée autour de la lutte contre le piratage et de la valeur de la création". 

L'Hadopi, qui dispose de son propre service d'études statistiques et qui se targue d'analyses plus objectives que celles d'ayants droits comme l'ALPA, appréciera la confiance qui lui est manifestée en haut lieu. L'exergue mise sur "l'importance du maintien d'une pédagogie active" (comprendre de la riposte graduée) vient d'ailleurs répondre à la proposition de rémunération proportionnelle du partage élaborée par l'Hadopi, laquelle ne croit plus dans l'intérêt de la riposte graduée.

Tout l'objectif d'Aurélie Filippetti est de s'appuyer sur cette étude, qui n'est pas rendue publique, pour défendre le rapport MIQ et son souhait de renforcer la lutte contre les sites de streaming et de DDL.

Mais l'étude vantée par l'ALPA est, comme à peu près toujours dans ce domaine, d'une partialité à peine déguisée. Numerama a pu se la procurer.

Voici quelques exemples de planches qui y sont présentées. 

Celle-ci prévient que "15,8 % d'internautes de plus qu'en 2009" consultent des sites de piratage...

... mais le graphique de la page d'avant montre que le nombre d'internautes avait lui-même explosé depuis 2009. Il est passé de 33,6 à 46,4 millions. Soit une augmentation de 38 % des internautes ! D'un côté, 38 % d'internautes en plus, de l'autre, 15,8 % de pirates en plus. Cherchez l'erreur lorsque la ministre en conclut qu'il faut encore intensifier la lutte contre les sites de téléchargement et de streaming.

Avec ce graphique-ci, l'étude affirme que "la baisse relative de consultation sur le P2P est largement compensée par la progression du DDL (téléchargement direct, ndlr) et du streaming". Regardez bien le graphique et dites-nous si vous arrivez à cette même conclusion... On part à 15 millions de visiteurs uniques par protocoles en 2009 à 18,7 millions en 2013. Or comme nous l'avons vu le nombre d'internautes a augmenté de 40 % sur cette période. Et surtout, par nature (en particulier eMule qui a son moteur de recherche intégré), les services de P2P ont tendance à générer beaucoup moins de "visiteurs uniques" sur les sites de liens que les sites de streaming et de téléchargement direct. Le fait qu'il y ait une augmentation globale des visites sur les sites n'est donc d'aucune manière une indication de l'augmentation du piratage, loin s'en faut.

Mieux encore, quand elle est amenée à conclure des choses qui n'arrangent pas l'APLA ou le ministère de la Culture, l'étude ne dit rien. En voici un parfait exemple avec l'évolution du nombre d'internautes qui ont utilisé un site de téléchargement direct. Le graphique met simplement en évidence une chute au moment de la fermeture de MegaUpload... mais sans commenter le fait que rapidement, d'autres services ont pris le relais et que cette fermeture très spectaculaire et contestée n'a eu aucun effet sur le piratage — par contre il a heurté le cinéma indépendant.

De même, ce graphique sur la fréquentation des sites de streaming illégaux montre qu'elle a chuté depuis 2011...

Publié par Guillaume Champeau, le 2 Juillet 2014 à 19h58
 
32
Commentaires à propos de «Hadopi : Filippetti assure la promo d'une étude risible de l'ALPA»
Inscrit le 09/02/2009
868 messages publiés
Filippetti est ministre du gouvernement pardon , Filippetti est ministre de ce gouvernement !
Inscrit le 26/05/2009
1394 messages publiés
Hadopi sera abrogé dit elle, on attend toujours. Ce n'est pas normal qu'une ministre de la république française ne travaille pas pour les français mais pour les lobbys, on devrait la virer sur le champs pour incompétence et emploi fictif.
Inscrit le 16/03/2009
1548 messages publiés
De la même manière qu'ils utilisent le mot piratage en lieu et place du mot partage, merci de remplacer "organisations d'ayants droits" par "mafias d'ayants droits".
Inscrit le 05/06/2009
582 messages publiés
Donc, Aurélie Filipetti serait ministre des mafias d'ayants droits ? La culture, par contre... il y a bien un rapport mais assez lointain quand même.
Inscrit le 04/09/2002
2845 messages publiés
bah! dans moins de 3 ans, elle aura de toute façon dégagé...
Inscrit le 09/03/2010
1103 messages publiés
pour être remplacée par un(e) autre incompétent(e)...mémoire courte ? albanel, mitterrand, ça te parle ?  
Inscrit le 04/09/2002
2845 messages publiés
ah, mais je n'ai pas dit le contraire.

et donc bis et repetita. on aura droit aux mêmes refrains.

en soit, ça ne gène finalement pas grand monde puisque les mesures annoncées n'ont rien d'efficace.

en revanche, ça me gène que mes impôts financent des conneries et des incompétent(e)s grassement payé(e)s
Inscrit le 13/08/2010
8403 messages publiés
Les mêmes méthodes, les mêmes études bidons que les prédécesseurs...
ceux qui disent "tous pourris" n'ont peut-être pas tort.
D'ailleurs, le pourri en chef à l'origine d'Hadopi est mis en examen actuellement (présomption d'innocence, toussa, on va attendre d'en savoir plus)... on espère que les suivants ont les cuisses propres par ailleurs.
Inscrit le 16/03/2009
1548 messages publiés
Présomption d'innocence oui, mais comme aurait pu le dire La Fontaine, la présomption d'innocence est à géométrie variable, selon que vous serez puissant ou misérable.
Inscrit le 17/08/2010
95 messages publiés
On voit sur les screens que tous les chiffres viennent de médiamétrie/netratings. Serait-ce possible d’avoir une explication solide sur les dispositifs techniques utilisés par ces sociétés pour établir leurs chiffres ?
Inscrit le 16/03/2009
1548 messages publiés
Le doigt mouillé ! 
Inscrit le 13/08/2010
8403 messages publiés
J'allais faire une vilaine blague sur le positionnement du doigt mouillé... mais ça serait censiré, c'est sûr
Inscrit le 17/08/2010
95 messages publiés
Sans doute pas loin de la vérité.
Je veux bien croire qu’un Google par le biais de Analytics et surtout AdWords puisse arriver à avoir une vision un peu globale de la fréquentation des sites illégaux de DDL et de streaming car cela sont friands de la régie de pub de Google très rémunératrice. Mais franchement je ne vois pas pourquoi ils s’encombreraient de mouchards Médiamétrie à moins de vouloir se faire gauler …
Inscrit le 16/03/2009
1548 messages publiés
Je la vois bien ta blague mosquito33.

Pas de ça ici !!!  
Inscrit le 31/10/2012
93 messages publiés
C'est bien joué quand même, il n'a même pas besoin de sortir la blague qu'on est déjà tous pliés en deux !
Inscrit le 17/03/2008
2793 messages publiés
Les sondages sur les comportements jugés illégaux sont très souvent malmenées:

En fait, ils font un sondage, et puis comme ils savent bien que bon nombre de personnes ne répondront pas la vérité (même si le sondage est soit-disant anonyme il reste un risque - surtout sur Internet via l'IP ) , et bien ils appliquent un  "calcul de pondération".

En général, à la suite de ce calcul, l'étude montre ce que celui qui a commandé l'étude a envie d'y voir.
Inscrit le 02/07/2014
3 messages publiés
ya 5 ans déjà...
http://www.contrefac...egal-des-films/
Une question, qui paie ces études ?
Inscrit le 17/08/2010
95 messages publiés
Blog intéressant et pertinent : c'est rare du côté des défenseurs des droits d'auteur. Dommage qu’il soit plus mis à jour. Si les ayant droits s’y étaient un peu renseignés, ils auraient peut-être pu éviter la chute. Mais sans doute que le constat qui y étaient dressés en 2008/2009 était bcp trop difficile à avaler pour eux. Aujourd’hui encore ils sont dans le déni et espèrent tjs pouvoir revenir au système d’antan celui de l’organisation de la rareté.
Inscrit le 19/10/2009
6475 messages publiés
 
C'est quoi un juge ' pas rouge ' selon toi ?
 
Un procureur genre courroye ?
 
Stupidiot...
 
Inscrit le 30/04/2010
764 messages publiés
"Et surtout, par nature (en particulier eMule qui a son moteur de recherche intégré), les services de P2P ont tendance à générer beaucoup moins de "visiteurs uniques" sur les sites de liens que les sites de streaming et de téléchargement direct. Le fait qu'il y ait une augmentation globale des visites sur les sites n'est donc d'aucune manière une indication de l'augmentation du piratage, loin s'en faut."

Détrompe toi Guillaume, la plupart des utilisateurs d'eMule utilisent rarement le moteur de recherche intégré, sauf si ils veulent tombé sur un fake , un porno ou un fichiers vérolés.

Les utilisateurs d' eMule passent par exactement le même genres de site que  pour le direct download, 
Ceux qui font leurs recherches avec le moteur d'eMule sont une minorité ou font des recherches très occasionnelles .
La grosse majorité des recherches se font sur les sites de lien dédié a eMule.

Sur ce point l'étude est je pense proche de  la vérité, même si ça m'emmerde de le dire.

Ce serait pertinent de comparer le trafic des plus gros sites de liens et warez eMule avec celui des plus gros sites de liens et warez de DDL afin de voir si l'augmentation de trafic sur les sites DDL correspond a une baisse du trafic des sites eMule.
Je suis persuadé du lien de cause à effet.
[message édité par erak le 03/07/2014 à 00:52 ]
Inscrit le 03/07/2014
1 messages publiés
Le plus drôle, c'est l'inutilité des mesures que les politiques prennent concernant le piratage. La plupart des études montre que le piratage recule par le fait d'apparition d'offre légale(Deezer, Spotify, Netfix etc...) Les gens sont prés à payer lorsque les offres sont honnêtes. Qui veut payer 1€/épisode à ce prix la autant acheter la saison complète.

De plus les Pays-Bas avait bloqué TPB (the pirate Bay) mais l'ont débloqué car c'était inutile. A chaque que les ayant droit on voulue bloqué TPB, il change à chaque fois de nom de domaine et des miroirs apparaissent. La France a décidé de bloquer TPB, mais il existe une infinité de solutions pour contourner ce blocage.

On remarque aussi que l'industrie culturelle que le chiffre d'affaire croit chaque année malgré la hausse du piratage et la présence de vilains pirates sur les réseau P2P.

Au final ça montre l’incompétence de nos dirigeants face à cette situation et ils se couvrent de ridicule en affirmant le contraire. Je trouve regrettable qu'il n'y ai pas un lobby qui milite pour que la culture soit accessible à tous.
Au final on devrait les attaquer en Justice pour mauvaise gestion de la France.
Inscrit le 29/09/2005
77 messages publiés
Filippetti ferait mieux de s'attaquer à des sociétés comme Havas par exemple, ou toutes ces sociétés publicitaires à l'origine de tous ces spots télé alors que le magazine Culture Pub a été déprogrammé depuis la mort du journaliste qui s'occupait de le présenter.

D'ailleurs il est inadmissible que les régies publicitaires vendent des espaces publicitaires de quelques secondes alors qu'ils pourraient vendre des spots de plusieurs minutes voir des courts métrages, avec un message plus positif pour des sociétés qui n'ont pas accès à ces médias, cela valorisait aux moins les sociétés industrielles françaises, alors que le pays à besoin de retrouver confiance.

TF1 a compris le message subliminale de ce gouvernement qualifié d'incompétents par les affidés de l'ancien chef de bandes organisées qui lui l'était réellement, privilégiant gesticulation et jérémiades pour des intérêts particuliers à une action coordonnée et efficace pour l'intérêt commun.

Bref, Hadopi quand on entends le pillage musicale dans les spots publicitaires, c'est l’hôpital qui se moque de la charité.
Inscrit le 02/07/2014
3 messages publiés
Une question ??
Comment l'Alpa pouvait connaitre les chiffres du piratage avant 2010 ? date de son autorisation de traitement des adresses IP sur les réseaux P2P par la CNIL.. Guillaume ? Sur quelle base ? quelle techniques de traitement ? est ce la même méthode de calcul ?

Une hausse du P2P d'après TMG / ALPA en 2013, c'est très simple, les IPS des Tacker Torrent privés tels que T411, smartorrent... sont pris en compte dans la riposte graduée depuis septembre 2013, regardez les commentaires des utilisateurs de T411 sur ce Forum Francophone. Depuis quand reçoivent 'ils des courriers de l'HADOPI ? Septembre 2013 !!!

Alors cette info presse, c'est pour s'assurer que la Riposte/Réponse Graduées continue a financer tout ce beau monde ? Divertir tout le monde, pour ne pas changer de méthodes/lois qui ne fonctionnent pas ? mais continue de profiter depuis aux cybercriminels du monde entier.

OUVREZ LES YEUX, C'EST PAS LE PIRATAGE QUI AUGMENTE, MAIS LE NOMBRE DE TELECHARGEURS

Grâce à l'Hadopi, en France nous sommes passés d'un système (P2P) où les internautes échangeaient gratuitement, vers des méthodes payantes de l'offre (VPN, Torrent box..) et de la demande (compte premium Rapidgator,, Uptobox..)  de produits numériques contrefaits !!

ALORS ON LA CHANGE CETTE HADOPI ? OU ON REPREND LES MÊMES ET ON CONTINUE ?

C'est franchement impossible de réformer en France... Même quand ses lois sont contre-productives et très chers pour les contribuables.
[message édité par tpdrole le 03/07/2014 à 10:09 ]
Inscrit le 09/03/2010
1103 messages publiés
En tout cas, si les autres ministres, dans leurs spécificités, sont du meme niveau que filippetti...on est vraiment mal barré
Inscrit le 22/08/2011
276 messages publiés
A ce niveau , cela devient navrant ... Fillippetti est aussi ministre que je suis chirurgien , elle ce fiche de la " culture " , alors du  " numérique "  à la Française ...
Inscrit le 20/08/2010
970 messages publiés
Nos dirigeants et les lobbies... une longue histoire d'amour ! Je te tiens, tu me tiens par la barbichette...
Inscrit le 25/05/2011
574 messages publiés
De toute façon c'est le genre d'étude quelque soit le résultat, ils le feront parlé dans le sens qu'il souhaite. J'aimerais bien savoir si tous les ministres et les personnes de leur entourage ont acheter l'intégralité de leur bien culturel ? ...
Inscrit le 03/09/2012
1273 messages publiés
Là où il y a du vice, il y aura toujours de l'espoir.
Inscrit le 28/09/2011
55 messages publiés
Perso je continue de "partager" (P2P), aucun changement d'habitude depuis Hadopi.
Je n'ai jamais compris les utilisateurs du streaming ou du DDL : ils doivent aimer se taper des pubs, des temps d'attente et une qualité médiocre. Sans parler de la centralisation du réseau que ces pratiques renforcent (Youtube, Facebook et Google le centralisent déjà bien trop).

Je n'ai jamais reçu aucun mail de l'Hadopi, sûrement parce que je ne télécharge que des fichiers "raw" en VO et sans sous titres fr
Inscrit le 05/07/2014
1 messages publiés
Toujours le même débat stérile.

On peut avoir une vraie enquête plus large sur le "piratage" ?

1. Savoir s'il est vraiment néfaste pour les sociétés de production : par exemple des softs comme Photoshop pour Word gagnent à être piratés : tout le monde sait s'en servir, du coup les entreprises sont obligées de les acheter la peau du cul plutôt qu'un soft gratuit parfois mieux adapté au besoin. Idem pour certaines séries, qui se constituent une communauté de fans avant même leur sortie, et peuvent ainsi vendre leurs produits dérivés.

2. Savoir qui organise le piratage : ça produit forcément de l'argent, et où va-t-il cet argent ? Comme bien souvent, à des mafias, ça leur permet d'acheter des armes, ou même de soudoyer des lobbys. Si c'est le cas, Hadopi pousse les gens à chercher des solutions "discrètes" qui vont souvent les pousser vers des sources encore plus douteuses.

3. Sait-on quelle proportion des virus sont issus du téléchargement sur ces sites ? Là encore, le gouvernement pourrait faire un peu de pédagogie sur ce sujet plutôt que perdre son temps à commenter des chiffres au "doigt mouillé", spécialité de Médiamétrie.

Voilà, vous pouvez continuer à troller, j'ai fini.
Inscrit le 28/06/2006
87 messages publiés
A quand une étude pour connaître le nombre de personnes qui ne veulent plus dépenser un kopeck pour cette culture?
Inscrit le 14/05/2009
490 messages publiés
Qui écoute encore Filipetti, la nulle de chez nul qui n'y connaît strictement rien ni en numérique ni même en culture. Elle s'est faite remettre à sa place, c'est à dire nulle part, à Avignon. Elle ne mérite que ça, le rejet.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juillet 2014
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10