Adobe annonce des dédommagements "au cas par cas", après que son service Creative Cloud a été indisponible pendant près de 24 heures.

L'an dernier, Adobe avait dévoilé une véritable révolution de son modèle économique, en annonçant qu'il ne serait bientôt plus possible d'acheter Photoshop, Illustrator ou encore After Effects. Pour toutes les versions supérieures à la série Creative Suie CS6, l'éditeur des logiciels de création graphique de référence impose en effet désormais de souscrire à son service en ligne Creative Cloud, et donc d'utiliser les logiciels sur abonnements.

Le service Creative Cloud d'Adobe constitue par ailleurs un espace de travail collaboratif en ligne, avec la possibilité pour les clients de stocker leurs créations sur Internet plutôt qu'en local, et de partager ces créations avec des clients ou des collaborateurs. L'abonnement offre aussi l'accès à toute une série de services en ligne, comme un éditeur d'applications ou un gestionnaire d'hébergement de sites web. Mais encore faut-il que le service fonctionne correctement. 

Or l'agence Reuters rapporte que Creative Cloud a été indisponible près d'une journée entière pour ses quelques 1,84 millions d'abonnés, avant qu'Adobe annonce sa restauration. Les abonnés n'ont pas pu installer les logiciels rattachés à leur abonnements, ni utiliser les services en ligne.

Selon une porte-parole d'Adobe, c'est un problème dans le logiciel de gestion des bases de données qui aurait provoqué l'indisponibilité du service pendant quasiment 24 heures. Adobe a promis des dédommagements à ses clients, mais uniquement "au cas par cas".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés