Vivendi annonce avoir conclu un accord avec un opérateur émirati, Etisalat, pour vendre ses parts dans Maroc Télécom (53 %) pour 4,2 milliards d'euros. La vente devra toutefois recevoir le feu vert des autorités de régulation où Maroc Télécom est implanté.

Vivendi poursuit la réorganisation de ses activités. Après avoir vendu l'essentiel de sa participation dans Activision Blizzard, pour 8,2 milliards de dollars, la multinationale française a annoncé aujourd'hui avoir conclu un accord avec Etisalat visant à lui céder ses parts (53 %) dans Maroc Télécom.

À cette fin, l'opérateur émirati va débourser 4,2 milliards d'euros, sous réserve du feu vert des autorités de régulation des pays dans lesquels se trouve l'opérateur marocain, via des filiales. Vivendi prévoit de conclure cette opération au cours du premier semestre 2014.

Outre Maroc Télécom, Vivendi est présent dans SFR et GVT, un opérateur brésilien. Dans un cas comme dans l'autre, la multinationale projette de se retirer. Concernant sa filiale française, le conseil de surveillance a validé en septembre le projet d'une étude portant sur une scission entre les deux sociétés.

Comme le rappelle son communiqué, Vivendi veut "recentrer et développer ses activités dans les médias et les contenus". Nonobstant une participation anecdotique dans Activision Blizzard, le groupe compte s'appuyer sur deux grands piliers : le groupe Canal+ et la maison de disques Universal Music Group.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés