Le scénario d'une séparation entre Vivendi et SFR prend forme. Évoqué depuis un an, il se concrétise aujourd'hui avec la décision du conseil de surveillance de valider le projet d'une étude sur une scission entre les deux sociétés.

Voilà plusieurs mois que l'état-major de Vivendi élabore divers scénarios pour en finir avec sa dette et réorienter la multinationale dans le divertissement et les médias. Afin de remplir cet objectif, le groupe est en train de revoir sa participation dans certaines activités. À terme, Vivendi compte conserver deux actifs : la chaîne de télévision Canal+ et la maison de disques Universal.

C'est dans ce contexte que le groupe a réduit considérablement sa participation au capital d'Activision Blizzard et a commencé à prospecter pour céder sa participation au sein de Maroc Télécom.

L'entreprise compte également sortir de SFR, l'un des principaux opérateurs télécoms en France. Et sur ce dossier, les choses avancent puisque le conseil de surveillance a validé la conduite d'une étude sur un projet de scission.

En coupant le cordon avec Vivendi, SFR "acquerrait une plus grande liberté stratégique et de partenariat". Mais le conseil de surveillance rappelle que la "décision définitive" sur le sort de l'opérateur ne sera pas prise dans l'immédiat. L'assemblée générale pourrait se prononcer l'an prochain, sauf coup de théâtre. Outre la sortie de Vivendi, il est aussi question d'introduire SFR en bourse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés