Nvidia change ses plans pour la Shield. La console portable sera finalement vendue 299 dollars au lieu de 349 dollars. Son lancement doit survenir à la fin du mois.

C'est une baisse importante. Annoncée à 349 dollars, la console de jeu portable conçue par Nvidia coûtera finalement 299 dollars. Cette réduction, qui survient à quelques jours de la sortie de la Shield, répond à une demande des joueurs, selon le géant de l'électronique. Mais le prix des consoles de salon et la compétition dans le secteur mobile ont sans doute plus pesé dans la balance que l'opinion des clients.

Si Nvidia avait choisi de maintenir le prix de la Shield, l'entreprise se serait alignée indirectement sur le segment tarifaire de la Xbox One (499 dollars) et, surtout, de la PlayStation 4 (399 dollars). Il n'y aurait eu que 50 dollars de différence entre la PS4 et la Shield. Même si la console portable de Nvidia embarque des composants performants et onéreux, elle doit encore faire ses preuves dans le secteur vidéoludique.

Ce n'est pas le cas de Sony, qui aura bientôt vingt ans de carrière dans le jeu vidéo. Idem pour Microsoft, qui s'est lancé il y a plus de dix ans. Qui peut donc croire, au regard de ces éléments, qu'un nouveau venu pourrait remporter la préférence d'un joueur désireux de s'acheter une nouvelle console ? Son budget n'étant pas extensible, il se dirigera vers une machine "sûre" dotée d'une forte logithèque.

Cette observation tient si on mélange indistinctement le segment des consoles de salon de celui des consoles portables. Mais, une remarque similaire peut être faite même en limitant aux terminaux mobiles. La Nintendo 3DS XL est mise en vente à 199 dollars, la PlayStation Vita à 299 dollars (avec la 3G). Là encore, les deux consoles, même si elles sont moins puissantes, ont une logithèque et une réputation.

Ces raisons, auxquelles nous pourrions rajouter la concurrence fournie par les smartphones et les tablettes, semblent celles qui ont conduit Nvidia à baisser le prix de sa console portable pour la rendre plus attractive. Car l'entreprise, dans sa justification, enfonce une porte ouverte : évidemment qu'un produit est toujours plus intéressant lorsqu'il est moins cher.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés