La guerre des consoles se jouera-t-elle d'abord en Europe ? Après Sony qui a fait comprendre que le marché européen était prioritaire, c'est au tour de Microsoft d'affirmer que le Vieux Continent a une valeur stratégique. Une situation qui, si elle se confirme, pourrait être très favorable aux joueurs.

C'est sans aucun doute une bonne nouvelle pour les joueurs européens, malgré les limites respectives de la Xbox One et de la PlayStation 4. À en croire les déclarations des uns et les informations des autres, le Vieux Continent sera l'épicentre de la guerre des consoles. En effet, Sony et Microsoft ont visiblement décidé que l'histoire des consoles de huitième génération s'écrira en Europe.

Auparavant négligé, le marché européen revêt désormais une importance stratégique pour le jeu vidéo. D'abord parce que l'Union européenne est la première puissance économique mondiale, avec un marché intérieur gigantesque. Ensuite parce que les deux autres grandes zones géographiques du jeu vidéo, l'Amérique du Nord et le Japon, penchent chacune pour l'un des deux constructeurs.

Schématiquement, le Japon est dans la sphère d'influence de Sony tandis que les USA et le Canada préfèrent Microsoft. En revanche, l'Europe reste à conquérir puisque les deux entreprises font globalement jeu égal. Selon des bruits de couloir rapportés par la presse spécialisée, Sony aurait l'intention de concentrer ses efforts sur le Vieux Continent. Et visiblement, Microsoft aussi compte privilégier ce marché.

Dans une interview accordée au magazine officiel de la Xbox 360, le vice-président de Microsoft Games Studios a confirmé cette analyse. La console conçue par la firme de Redmond s'est particulièrement bien vendue dans les pays anglophones (États-Unis, Canada, Royaume-Uni…). En revanche, les efforts du groupe en extrême-orient n'ont pas payé.

Pour Microsoft, c'est donc vers l'Europe qu'il faut désormais concentrer ses ressources, en fonction de la situation de chaque pays. "À nos yeux, l'Europe est un marché essentiel pour la prochaine génération. […] Il y a des marchés en Europe dans lesquels nous pouvons faire mieux", notamment dans les pays du sud, a déclaré Phil Spencer. Mais encore faut-il traduire ces paroles en actes.

Le rôle que semble tenir l'Europe dans la stratégie générale de Microsoft tranche en tout cas avec le contenu de la conférence de presse organisée par Microsoft pour présenter la Xbox One.

En effet, l'entreprise a présenté des fonctionnalités et fait des annonces très franchement destinées à un public américain : outre les services télévisés intégrés à la console, il y a eu de multiples partenariats avec des organisations américaines (à l'image de celui conclu avec la NFL).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés