C'est désormais LG qui sera aux commandes de WebOS. HP a signé un accord avec le géant sud-coréen pour que celui-ci puisse se servir de la plateforme mobile dans ses téléviseurs connectés. WebOS quitte ainsi le monde des terminaux mobiles, dans lequel il n'a jamais réussi à s'imposer véritablement.

Créé par Palm en 2009, récupéré un an plus tard par HP pour 1,2 milliard de dollars puis finalement cédé cette semaine à LG Electronics. La carrière de WebOS n'aura vraiment pas été de tout repos. Le système d'exploitation mobile, initialement conçu pour les téléphones mobiles, va néanmoins connaître une seconde jeunesse. LG compte en effet l'utiliser dans ses téléviseurs connectés.

HP a en effet annoncé lundi avoir cédé WebOS au groupe sud-coréen. L'accord conclu entre les deux groupes permet à LG "d'acquérir le code source, la documentation associée, l'équipe de développement et les sites web associés à WebOS". En outre, LG pourra accéder à la propriété intellectuelle de HP relative à WebOS, via des licences d'utilisation autorisant l'exploitation de certains brevets.

La décision de LG de se tourner vers WebOS vise manifestement à profiter d'une plateforme déjà bien aboutie plutôt que de poursuivre la conception d'une solution-maison, à savoir NetCast. Il semble aussi qu e cette décision vise à ne pas rester trop dépendant de Google et d'Android, LG ayant participé au programme Google TV en dévoilant un boîtier lors du CES 2012.

Quid d'Open WebOS, apparu fin 2011 et dont une première version beta a été publiée en septembre 2012 ? Là aussi, le dossier a été confié à LG. Le groupe sud-coréen aura la responsabilité d'assurer la gestion des projets open source WebOS et Enyo (framework applicatif). Pour sa part, HP conservera la maîtrise du cloud computing bâti par Palm et assurera le support des clients Palm.

L'accord avec LG marque le point final de l'aventure de WebOS chez HP. Acheté très cher en 2010, le système d'exploitation devait être au coeur de la stratégie mobile du géant américain. Tout un écosystème devait voir le jour autour de WebOS, afin de faire communiquer les différents produits (imprimantes, tablettes, smartphones, ordinateurs) les uns avec les autres.

Une tablette multimédia, le TouchPad, a certes vu le jour, mais sa carrière s'est rapidement arrêtée, faute de vraie ambition et de lisibilité commerciale. LG s'en sortira-t-il avec plus de brio ? En sortant WebOS du secteur des OS mobiles et en le mobilisant pour se développer dans un secteur encore balbutiant, le Sud-Coréen a, sur le papier, plus de chances de réussir que de persister contre iOS ou Android.

Les détails financiers n'ont pas été communiqués par les deux sociétés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés