Alors que le filtrage imposé par défaut par Free à ses abonnés est censé ne bloquer que la publicité en ligne, le service de mesure d'audience Google Analytics fait partie des services désactivés par l'opérateur. Les visites provenant d'abonnés à Free ne sont plus comptabilisées.

Mise à jour : Free semble avoir affiné son filtrage dans la nuit et ne bloque plus Google Analytics. Mais le risque d'un surblocage affectant d'autres services, aujourd'hui ou demain, reste présent.

Plus tôt ce jeudi soir, nous expliquions que le blocage des publicités par Free n'était pas seulement un problème économique grave, mais aussi un problème démocratique. Free crée en effet un dangereux précédent en activant par défaut une option de filtrage sans même informer l'abonné de l'activation de cette option, et sans que l'internaute sache qu'un contenu a été modifié sur la page qu'il visite. Il le fait aujourd'hui sur la publicité, mais il pourra le faire demain pour tous les types de contenus qu'il jugera souverainement inutiles ou désagréables pour ses abonnés.  Ce qui est en apparence "cool" est en réalité redoutable et appelle à une forte régulation.

Parmi les critiques que l'on peut faire au filtrage de Free figure l'absence totale de transparence. Non seulement l'abonné ne sait pas qu'un contenu sur la page qu'il a demandée a été supprimé, mais en plus l'interface d'administration du filtrage se limite à la seule possibilité de le désactiver. Il n'est pas possible de consulter la liste des critères de filtrage ou de les modifier.

Or il n'aura pas fallu longtemps pour découvrir un premier cas de surblocage, qui montre que la mesure prise par Free va au delà du simple blocage de la publicité.

En effet, comme l'a rapporté @nkgl sur Twitter, Google Analytics est également victime du blocage, alors qu'il ne s'agit pas d'une plateforme publicitaire, mais d'un service de mesure d'audience. Ainsi, lorsqu'un internaute de Free équipé d'une Freebox Revolution accède à un site internet, le script qui permettrait de comptabiliser sa visite n'est pas chargé. Il n'existe plus au regard des statistiques.

Selon nos constatations, en effet, le fichier javascript google-analytics.com/ga.js est vierge lorsque le navigateur tente d'y accéder depuis une Freebox Revolution réglée par défaut pour bloquer les publicités. En revanche, en désactivant l'option, le contenu du script est bien lisible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés