Samsung affirme que les ventes de son Galaxy S3 ont connu une forte augmentation après l'annonce officielle de l'iPhone 5, qui aurait déçu ceux qui attendaient de voir les innovations apportées par Apple.

Paradoxalement, malgré un nouveau record de ventes établi par Apple, la sortie de l'iPhone 5 semble être la meilleure chose arrivée cette année à Samsung. En effet, selon des responsables de la firme coréenne cités dans CNet, les ventes du Galaxy S3 auraient fortement augmenté après la sortie du nouveau téléphone d'Apple. Le concurrent asiatique de la firme de Cupertino affirme avoir enregistré quatre de ses cinq meilleures semaines de ventes de Galaxy S3 après que l'iPhone 5 a été révélé par Apple, et assure en avoir été elle-même étonnée.

Selon l'interprétation de Samsung, qui semble cohérente, les consommateurs ont retardé leur acquisition d'un Galaxy S3 le temps de voir ce qu'apportait l'iPhone 5, révélé le 12 septembre dernier. Voyant que le nouveau smartphone d'Apple était finalement très proche du précédent, et surtout dépourvu de toute surprise, ils auraient porté leur dévolu sur le téléphone de Samsung plutôt que sur celui de la firme américaine. Le fait qu'Apple intente un procès très médiatisé à Samsung pour crier haut et fort que les produits de son concurrent sont une copie réussie, n'a certainement pas aidé la firme de Cupertino.

Par ailleurs, Samsung espère bien confirmer son excellente forme actuelle avec la sortie du Galaxy Note 2, qui propose un écran de 5 pouces, à mi-chemin entre le smartphone et la tablette de petite taille. Le Coréen pense en écouler trois millions les trois premiers mois, triplant la vitesse de vente du premier Galaxy Note, dont le succès avait beaucoup surpris les observateurs. Samsung en avait vendu 10 millions en neuf mois.

Au troisième trimestre, Samsung Electronics a dégagé 7,4 milliards de dollars de bénéfices, très proche des 8,2 milliards de dollars de profits réalisés par Apple sur la même période. En terme d'unités vendues, Samsung a écoulé 56,3 millions de téléphones au 3ème trimestre, contre 26,9 millions pour Apple. Mais surtout en parts de marché, Samsung a fortement crû ces derniers trimestres, avec près d'un tiers des smartphones vendus dans le monde, alors que Apple montre des signes inquiétants d'essoufflement.

A force de ne plus innover, Apple court le risque de se banaliser. La sortie de l'iPad mini, qui est plus une réaction qu'une action, ne fera rien pour rassurer les investisseurs. 

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos