Apple a dévoilé deux nouvelles tablettes tactiles. La première est comme prévu l'iPad Mini, dont la diagonale d'écran est finalement plus grande que prévue. La seconde est une surprise, puisqu'il s'agit de l'iPad 4. Principal différence, un processeur beaucoup plus puissant. Les deux tablettes abandonnent le connecteur 30 branches au profit du port Lightning.

C'est ce mercredi qu'Apple a organisé une conférence de presse pour présenter officiellement ses nouveaux produits. Après la traditionnelle cascade de chiffres vantant les performances commerciales du groupe, Apple a confirmé l'existence de l'iPad Mini. La firme de Cupertino a également annoncé l'arrivée d'un nouvel iPad, sept mois après la sortie de l'iPad 3.

iPad Mini

Présenté par Phil Schiller, vice-président marketing d'Apple, l'iPad Mini intègre une diagonale d'écran plus grande que prévue. Au lieu des 7 pouces supposés, la nouvelle tablette d'Apple embarque un écran de 7,9 pouces. Elle est donc un peu plus grande que ses concurrentes directes à savoir la Nexus 7, conçue par Samsung et proposé par Google, et le Kindle Fire, vendu par Amazon.

La résolution de l'iPad Mini atteint 1024×768 pixels, c'est-à-dire une définition d'image similaire à celle disponible sur l'iPad 1 et 2. En conséquence, l'affichage Retina ne sera pas disponible (2048×1536 pixels). Ce choix permet à l'iPad Mini d'éviter d'éventuels soucis de compatibilité avec des programmes posant problème avec l'affichage Retina.

Dans ses entrailles, l'iPad Mini embarque une puce Apple A5, une caméra d'une résolution de 5 mégapixels à l'arrière, une caméra FaceTime en haute définition à l'avant. La compatibilité avec les réseaux LTE est assurée par la présence d'une puce. L'iPad Mini intègre évidemment le nouveau port Lightning dévoilé quelques temps plus tôt et dont l'arrivée est très décriée.

Avec une diagonale d'écran plus petite, l'iPad Mini est mécaniquement plus léger que l'iPad : 308 grammes (une baisse de 53 %). Son épaisseur atteint 7,2 mm. Apple en est convaincu : la diagonale d'écran de 7 pouces choisie par les tablettes Android est une erreur, car elle limite l'information visible à l'écran. De plus, les tablettes n'exploitent pas suffisamment l'espace disponible pour étendre l'écran au maximum.

Du côté des prix, l'iPad Mini sera disponible de 339 à 674 euros en fonction de la compatibilité ou non avec les réseaux 3G et de l'espace de stockage. L'iPad Mini sera disponible à partir du 2 novembre pour la version WiFi. La version WiFi + 3G arrivera deux semaines plus tard. Les précommandes seront ouvertes à partir du 26 octobre dans certains pays.

Dans le détail :

  • WiFi + 16 Go : 339 euros
  • WiFi + 32 Go : 439 euros
  • WiFi + 64 Go : 544 euros
  • WiFi + 3G + 16 Go : 469 euros
  • WiFi + 3G + 32 Go : 569 euros
  • WiFi + 3G + 64 Go : 674 euros

iPad 4

Apple a également profité de cette conférence de presse pour annoncer l'arrivée d'une nouvelle tablette tactile. Il s'agit de la quatrième génération d'iPad. Il est néanmoins surprenant que la firme de Cupertino sorte si vite un nouvel appareil dans cette gamme, dans la mesure où l'iPad 3 n'a finalement que quelques mois (il est sorti le 16 mars dernier).

Le principal atout de l'iPad 4 réside dans sa puce. Dénommée A6X, elle doit être deux fois plus véloce et deux fois plus performante que le modèle A5X qui équipe actuellement l'iPad troisième génération (puce double-coeur cadencée à 1 GHz). Une caméra FaceTime en haute définition est disponible à l'avant et à l'arrière de la tablette tactile.

Tout comme l'iPad Mini, l'iPad 4 va supporter le fameux connecteur Lightning. Ce n'est guère une surprise, Apple veut faire évoluer son écosystème et compte permettre à ses utilisateurs de commencer dès maintenant à s'adapter à ce nouveau port. Néanmoins, des adaptateurs sont disponibles à l'achat pour se brancher avec l'USB, les cartes SD, le HDMI et le VGA.

Côté réseau cellulaire, l'iPad 4 peut se connecter en LTE comme l'iPad 3. Néanmoins, cette connectivité dépend des bandes de fréquences supportées. Si celles choisies aux USA par le régulateur ne poseront pas de problème, la situation en Europe sera nettement différente en fonction des pays (l'iPad 3 n'est compatible 4G qu'au Royaume-Uni et en Allemagne).

Dans le détail :

  • WiFi + 16 Go : 509 euros
  • WiFi + 32 Go : 609 euros
  • WiFi + 64 Go : 714 euros
  • WiFi + 3G + 16 Go : 639 euros
  • WiFi + 3G + 32 Go : 739 euros
  • WiFi + 3G + 64 Go : 844 euros

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés