Publié par Julien L., le Mardi 28 Août 2012

Free emprunte 200 millions d'euros à l'Union européenne pour déployer la fibre

La banque européenne d'investissement a accordé un prêt à Free de 200 millions d'euros pour soutenir les efforts de l'opérateur en matière de fibre optique. Ce prêt vise d'une part à financer l'installation de la FTTH sur le territoire mais aussi à développer le réseau ADSL2+ et poursuivre le dégroupage.

Deuxième fournisseur d'accès à Internet en France, Free a investi (.pdf) plus de 462 millions d'euros ces trois dernières années pour déployer la fibre optique dans l'Hexagone. Mais l'attrait pour la fibre jusqu’au domicile de l’abonné (FTTH) est loin d'être aussi fort que l'opérateur l'espérait : le nombre d'abonnés au très haut débit reste marginal en comparaison de ses 5 millions (.pdf) de clients dans le haut débit.

La très faible progression du nombre d'abonnés au FTTH, 220 000 au compteur général de l'Arcep, a finalement poussé l'entreprise à réduire ses engagements ce printemps. Selon ZDNet, Free a laissé tomber le déploiement de la fibre optique dans certains immeubles dont le raccordement était pourtant planifié et a réduit fortement ses prévisions de déploiements verticaux.

Mais c'était sans compter la signature d'un investissement (.pdf) de 200 millions d'euros avec la banque européenne d'investissement (BEI) pour maintenir l'installation de la fibre optique en France et accélérer encore le dégroupage des lignes. Il s'agit du deuxième emprunt réalisé par l'opérateur, le premier ayant eu lieu en 2010 et ayant porté sur une somme de 150 millions d'euros.

Selon le communiqué, "65 % du montant  sera alloué à la mise en place de réseaux de fibre optique reposant sur la technologie d’accès FTTH point à point. Ce financement permettra aussi au Groupe Iliad d’étendre la portée et la capacité de son réseau ADSL2+ et d’intensifier le dégroupage". Cela représente donc 130 millions d'euros pour la fibre et 70 millions d'euros pour l'ADSL2+ et le dégroupage.

Free ajoute en outre qu'une "attention particulière sera portée aux régions les moins densément peuplées pour lesquelles un accord de cofinancement a été signé en juillet 2011 avec l’opérateur historique afin de couvrir une soixantaine d’agglomérations". Au total, 1300 communes (soit 5 millions de logements) sont concernées par l'accord.

Pour la BEI, il est essentiel que le Vieux Continent se dote de la fibre optique. Son déploiement en Europe "est l'une des grandes priorités de la stratégie numérique européenne, l’objectif étant de soutenir une croissance s’appuyant sur l’innovation numérique".

Publié par Julien L., le 28 Août 2012 à 11h22
 
32
Commentaires à propos de «Free emprunte 200 millions d'euros à l'Union européenne pour déployer la fibre»
Inscrit le 08/08/2012
1876 messages publiés
Je préfère voir Free s'en occuper plutôt qu'un des 3 historiques !
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
La très faible progression du nombre d'abonnés au FTTH, moins d'un million au compteur général de l'Arcep, a finalement poussé l'entreprise à réduire ses engagements ce printemps. Selon ZDNet, Free a laissé tomber le déploiement de la fibre optique dans certains immeubles dont le raccordement était pourtant planifié et a réduit fortement ses prévisions de déploiements verticaux.


Le très faible déploiement est dû:

* A la mutualisation inexistante dans les faits (les gens qui ne veulent pas Orange et dont l'immeuble est fibré par Orange préfèrent rester en ADSL)

* Au coût de la fibre supérieur pour un débit & des services identiques à l'ADSL (particulièrement vrai chez Orange : http://lafibre.info/...e-juillet-2012/ ) . Comme Orange "truste" la grosse majorité des installations, profitant du fait que, EUX, n'ont pas à passer de convention pour chaque fourreau et chambre utilisé, alors que les autres opérateurs doivent contracter avec.... Orange pour chaque nouvelle installation, contrats qui durent des mois pour un seul immeuble.
(J'ai aussi ouïe dire que Orange se sert de ces demandes pour aller "fibrer sous le nez" des opérateurs qui font les demandes, donc quand ceux-ci arrivent sur un immeuble après des mois de paperasserie, ohhhhh bah il est déjà fibré par Orange, didonc, quelle surprise...)

* A l'ignorance TOTALE par les opérateurs
- Des zones pavillonaires
- Des "petites zones résidentielles" (immeubles de moins de 6 ou 10 apparts, en banlieu)
- Des zones non dense.
- Des quartiers moins dense dans les villes, loin du DSLAM
C'est là que l'appétence pour un service de meilleure qualité est la plus grande, mais c'est là ou les opérateurs ne vont pas pour des raisons pratiques et de régulation.




D'autre part Free a laissé tomber le fibrage vertical car il ne voulait pas céder au racket des syndics, qui "font monter les enchères" en demandant du pognon aux opérateurs (alors que c'est interdit). Les proprio ne voient bien jamais ce pognon, ca sert juste à augmenter le bilan des syndic. Particulièrement vrai dans pour les très gros syndics, avec des milliers d'immeubles, et qui "donnent" tout le parc à tel ou tel opérateur, dans le méprit complet du choix des proprio. (cf. intervention de free au GRACO2011).



De tout ça je déduit:
- Que les 65% des 200ME de free vont essentiellement servir à faire du fibrage horizontal dans le centre des grandes villes et des banlieues friqués,

- Que le reste du pays, pour free, sera en ADSL2+ dans les NRA, tant pis pour les ruraux ou les petites villes de provinces, qui garderont bien leurs 512k / 1M longtemps.
Sauf pour les zones que Orange aura consenti à fibrer, auquel cas Free fera du "non-dégroupage" dessus. (Rappel: En zone non dense, Orange facture 18e/ligne FTTH/mois à un opérateur tiers la location de la ligne FTTH. Ensuite il faut rajouter le prix (élevé) du transport des données depuis le NRO de Orange jusqu'au réseau national de Free).


Cool , non ? :-)
Inscrit le 13/07/2012
4 messages publiés
Le très faible déploiement est dû: [...]
Cool , non ? :-)


Plutôt bien détaillé et pertinent, merci
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Ca me donne la nausée d'un point de vue politique, économique, et financier.

Ainsi la BEI et l'UE décident d'eux mêmes (oui...) de subventionner le déploiement de la fibre en France par un acteur privé.

Où va t'on???!!!!!!
Inscrit le 11/05/2011
237 messages publiés
Allez, un petit pavé dans la mare histoire de se rafraîchir un peu par ces temps de grosses chaleurs !

Nous avions un opérateur historique sous contrôle de l'état et qui détient maintenant l'infrastructure telco de notre pays.
Cet opérateur est passé du secteur public au secteur privé usant donc des mêmes méthodes que les autres entreprises privées.
Au final, petits règlements de comptes entre gens du secteur et arrangements tarifaires au détriment du client avec comme chant de guerre : "La concurrence au final c'est au bénéfice du client !"...
Ben voyons, depuis le temps, ça se saurait !

Et pourquoi pas donner à l'état les moyens de ses ambitions avec une société publique (avec participation accrue de la société civile, cela va sans dire, dans les prises de décision et ce à tous les niveaux) en charge de l'infrastructure avec obligation de résultat sur la pérennité des solutions technologiques ainsi que sur l'évolution de ces solutions de façon HOMOGENE sur l'ensemble du territoire.
Location ensuite de cette infrastructure aux opérateurs de manière équitable et proportionnée et qu'ensuite le meilleur gagne.
Inscrit le 12/02/2011
192 messages publiés
obcd, le 28/08/2012 - 11:53
La très faible progression du nombre d'abonnés au FTTH, moins d'un million au compteur général de l'Arcep, a finalement poussé l'entreprise à réduire ses engagements ce printemps. Selon ZDNet, Free a laissé tomber le déploiement de la fibre optique dans certains immeubles dont le raccordement était pourtant planifié et a réduit fortement ses prévisions de déploiements verticaux.


Le très faible déploiement est dû:

* A la mutualisation inexistante dans les faits (les gens qui ne veulent pas Orange et dont l'immeuble est fibré par Orange préfèrent rester en ADSL)

C'est clair qu'il n'y a pas de mutualisation (sauf obligation de louer aux concurrents-partenaires ses équipements pour qu'ils puissent faire des offres commerciales grand public).

obcd, le 28/08/2012 - 11:53

* Au coût de la fibre supérieur pour un débit & des services identiques à l'ADSL (particulièrement vrai chez Orange : http://lafibre.info/...e-juillet-2012/ ) . Comme Orange "truste" la grosse majorité des installations, profitant du fait que, EUX, n'ont pas à passer de convention pour chaque fourreau et chambre utilisé, alors que les autres opérateurs doivent contracter avec.... Orange pour chaque nouvelle installation, contrats qui durent des mois pour un seul immeuble.
(J'ai aussi ouïe dire que Orange se sert de ces demandes pour aller "fibrer sous le nez" des opérateurs qui font les demandes, donc quand ceux-ci arrivent sur un immeuble après des mois de paperasserie, ohhhhh bah il est déjà fibré par Orange, didonc, quelle surprise...)

Fibrer un immeuble appartement par appartement exige de telles contraintes de temps et de moyens humains, de moyens techniques (fibre et fourreaux inésthétiques à fixer sur les mur, perçage de cloisons, etc) que beaucoup d'acteurs renoncent (les clients potentiels, les opérateurs eux-même, etc).

Orange n'est pas un saint et n'a pas de morale... comme tout acteur commercial.

obcd, le 28/08/2012 - 11:53

* A l'ignorance TOTALE par les opérateurs
- Des zones pavillonaires
- Des "petites zones résidentielles" (immeubles de moins de 6 ou 10 apparts, en banlieu)
- Des zones non dense.
- Des quartiers moins dense dans les villes, loin du DSLAM
C'est là que l'appétence pour un service de meilleure qualité est la plus grande, mais c'est là ou les opérateurs ne vont pas pour des raisons pratiques et de régulation.

C'est clair que les opérateurs ne fibrent pas les clients les plus intéressés par la fibre. Pour une seule raison : rentabilité après plusieurs dizaine d'année. Mais comme les zones denses sont aussi impossibles à fibrer pour les raisons expliquées plus haut, la fibre jusqu'à l'abonné devient une chimère.


obcd, le 28/08/2012 - 11:53

D'autre part Free a laissé tomber le fibrage vertical car il ne voulait pas céder au racket des syndics, qui "font monter les enchères" en demandant du pognon aux opérateurs (alors que c'est interdit). Les proprio ne voient bien jamais ce pognon, ca sert juste à augmenter le bilan des syndic. Particulièrement vrai dans pour les très gros syndics, avec des milliers d'immeubles, et qui "donnent" tout le parc à tel ou tel opérateur, dans le méprit complet du choix des proprio. (cf. intervention de free au GRACO2011).

C'est quelques fois vrai. Il y a aussi les raisons que les opérateurs (sauf peut-être, je dis bien peut-être, Orange qui a l'expérience de la maintenance du réseau jusqu'à l'abonné) voudraient fibrer en 4e vitesse en oubliant toutes les contraintes citées plus haut. Ce n'est pas parce qu'il y a une centaine d'appartements dans un immeuble qu'il faut oublier de négocier un rendez-vous avec chaque résident (quand celui-ci répond aux sollicitations).

obcd, le 28/08/2012 - 11:53

De tout ça je déduit:
- Que les 65% des 200ME de free vont essentiellement servir à faire du fibrage horizontal dans le centre des grandes villes et des banlieues friqués,

- Que le reste du pays, pour free, sera en ADSL2+ dans les NRA, tant pis pour les ruraux ou les petites villes de provinces, qui garderont bien leurs 512k / 1M longtemps.
Sauf pour les zones que Orange aura consenti à fibrer, auquel cas Free fera du "non-dégroupage" dessus. (Rappel: En zone non dense, Orange facture 18e/ligne FTTH/mois à un opérateur tiers la location de la ligne FTTH. Ensuite il faut rajouter le prix (élevé) du transport des données depuis le NRO de Orange jusqu'au réseau national de Free).


Cool , non ? :-)

Oui le résultat n'est pas satisfaisant.
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Nacyl, le 28/08/2012 - 13:13

Et pourquoi pas donner à l'état les moyens de ses ambitions avec une société publique (avec participation accrue de la société civile, cela va sans dire, dans les prises de décision et ce à tous les niveaux) en charge de l'infrastructure avec obligation de résultat sur la pérennité des solutions technologiques ainsi que sur l'évolution de ces solutions de façon HOMOGENE sur l'ensemble du territoire.
Location ensuite de cette infrastructure aux opérateurs de manière équitable et proportionnée et qu'ensuite le meilleur gagne.


Bonne idée.
Par contre pour la partie "les moyens de ses ambitions", ça va être chaud, vu que les moyens ont été livrées par des traîtres à la finance internationale, et que les ambitions ne sont plus que personnelles.
Inscrit le 12/02/2011
192 messages publiés
Nacyl, le 28/08/2012 - 13:13
Allez, un petit pavé dans la mare histoire de se rafraîchir un peu par ces temps de grosses chaleurs !

Nous avions un opérateur historique sous contrôle de l'état et qui détient maintenant l'infrastructure telco de notre pays.
Cet opérateur est passé du secteur public au secteur privé usant donc des mêmes méthodes que les autres entreprises privées.
Au final, petits règlements de comptes entre gens du secteur et arrangements tarifaires au détriment du client avec comme chant de guerre : "La concurrence au final c'est au bénéfice du client !"...
Ben voyons, depuis le temps, ça se saurait !

Et pourquoi pas donner à l'état les moyens de ses ambitions avec une société publique (avec participation accrue de la société civile, cela va sans dire, dans les prises de décision et ce à tous les niveaux) en charge de l'infrastructure avec obligation de résultat sur la pérennité des solutions technologiques ainsi que sur l'évolution de ces solutions de façon HOMOGENE sur l'ensemble du territoire.
Location ensuite de cette infrastructure aux opérateurs de manière équitable et proportionnée et qu'ensuite le meilleur gagne.

Il faudrait que les collectivités locales (qui ont le pouvoir d'aménager l'équipement de leur territoire) prennent l'initiative de créer des sociétés d'économie mixte en faisant une péréquation tarifaire entre les zones très denses et les zones peu denses. Mais est-ce que l'Arcep autorise cela ? Est-ce que les opérateurs privés (orange, Iliad, Vivendi, Bouygues, etc) acceptent cela ?
Inscrit le 04/03/2010
109 messages publiés

Ainsi la BEI et l'UE décident d'eux mêmes (oui...) de subventionner le déploiement de la fibre en France par un acteur privé.

Ce n'est pas une subvention, c'est un prêt. On dirait les guignols qui confondent chiffre d'affaire et bénéfice...
Inscrit le 11/05/2011
237 messages publiés
@ joma74fr

Que les opérateurs privés acceptent ou non, arrivé à ce stade là, n'entre que de manière marginale dans l'équation puisqu'il est vrai que pendant des années (et encore combien ?) ils ont facturé (et facturent encore) des services qu'ils sont tout simplement incapable de livrer.
Par ailleurs, je suis bien certain qu'ils seraient tout à fait prêts à facturer des clients pour un investissement minimum...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
aurelienr, le 28/08/2012 - 13:46

Ainsi la BEI et l'UE décident d'eux mêmes (oui...) de subventionner le déploiement de la fibre en France par un acteur privé.

Ce n'est pas une subvention, c'est un prêt. On dirait les guignols qui confondent chiffre d'affaire et bénéfice...


Mais oui, c'est ça.
Un prêt...
Tu me diras, quand tu as 2 neurones, tu assimiles facilement un prêt à taux privilégié + un prêt qui n'est pas accordé à d'autres
à une forme de subvention.
Et au delà, quand tu as 3 ou 4 neurones, tu arrives même à discerner une stratégie politique et économique derrière la manière dont BEI lève ses fonds, dont l'UE/BEI décide de les "mettre à disposition", et à qui tout cela peut bien profiter in fine.
//Ca suffira comme pistes!

Je crois que tu es un grand-guignol
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
Et pourquoi pas donner à l'état les moyens de ses ambitions avec une société publique (avec participation accrue de la société civile, cela va sans dire, dans les prises de décision et ce à tous les niveaux) en charge de l'infrastructure avec obligation de résultat sur la pérennité des solutions technologiques ainsi que sur l'évolution de ces solutions de façon HOMOGENE sur l'ensemble du territoire.


Parce que ce serait ingérable:
- Déjà ça coûterais très cher, même en obligeant France Telecom à rendre les fourreaux, chambres, poteaux. (Aujourd'hui n'importe quel opérateur déclaré peux déjà leur louer un droit de passage, à leurs propre conditions, et ils ont un pouvoir discrétionnaire de refuser)

- Ensuite, je te dis pas la discutaille politique pour les modalités pratiques - déjà que nos politiciens & décideurs ne sont pas des modèles d'efficacité, j'ai bien peur qu'a terme, on ai dépensé plus en petits fours et locations de salle de réunion qu'en tourets de fibre.

- Enfin, on est plus après-guerre: Le nombre de logement & de bâtiments à raccorder est sans commune mesure, les infrastructures routières aussi.



Il faudrait que les collectivités locales (qui ont le pouvoir d'aménager l'équipement de leur territoire) prennent l'initiative de créer des sociétés d'économie mixte en faisant une péréquation tarifaire entre les zones très denses et les zones peu denses.



Oui, redescendre à un niveau local est une solution: Les régions & département ont une bien meilleure vision du terrain que les énarques parisiens, et sont sans doute les mieux placer pour faire un tel réseau.

Par contre (et je parle d'expérience), la plupart d'entre eux ils n'en ont pas DU TOUT l'ambition (c'est plutôt une patate chaude pour eux) et considèrent ça très très loin de leurs missions premières.
C'est d'autant plus vrai que les régions sont de plus en plus pauvres (l'état central passe son temps à leur sucrer leurs budgets), et qu'on leur demande de financer de plus en plus de truc (dont les trains TER...).

En résumé, pas facile pour eux...

Mais est-ce que l'Arcep autorise cela ?


A l'heure actuelle oui, sous 2 conditions:
* En zone non dense
* Qu'il y ait un "constat de carence".

Ces 2 conditions font que la péréquation territoriale est impossible, donc que la construction d'un tel réseau sera déficitaire pour une région / un département / une commune pendant assez longtemps.

Ca n'était pas le cas il y a quelques années ce qui fait que des réseaux tel que REZOLIAN ou celui de Pau (PBC) ont pu émerger.

D'autre part, il existe plein d'autre réseaux public en train de se construire:
http://www.sequalum.net/ , http://www.coeurfibre.fr/ , ...

Le problème est que ces réseaux, actuellement et pour la majorité, servent surtout à relier les NRA et les bâtiments public ou entreprises: Ils n'ont que depuis assez récemment l'ambition d'aller chez les particuliers.

D'ailleurs ces structures publiques n'ont PAS le droit de fournir du service directement, ils ont obligé de fournir le service à un FAI (privé qui lui peux vendre aux particuliers.

(C'est très exactement le mode de fonctionnement des FAI-Satellites).

Est-ce que les opérateurs privés (orange, Iliad, Vivendi, Bouygues, etc) acceptent cela ?


Clairement pas, ils sont même résolument contre:
http://www.saint-que...ement-suspendu/

Eux préfèrent largement se "découper" le territoire en des centaines de petits monopoles locaux très lucratifs, à la manière des câblo-opérateurs des USA.
[message édité par obcd le 28/08/2012 à 14:33 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
obcd, ça te tenterait 50 millions pour tirer de la fibre et faire ce qu'il faut autour pour que ce ne soit plus centralisé?

Faut écrire à UE (ne me demande pas l'adresse, elle n'existe pas...).
Même les collectivité territoriales l'ignorent, c'est dire!
Inscrit le 20/11/2004
2126 messages publiés
Je sais que mon cas n'est pas représentatif, hein, mais, or donc, dans mon cas, j'ai été stupéfait après avoir déménagé.

J'ai appris que mon immeuble était fibré par Orange, mais que la mutualisation n'était PAS possible pour prendre une offre Free (ce que Free a confirmé pour chez moi).

Renseignements pris, Free avait abandonné tous ses plans de raccordement fibre dans mon quartier (Lille Vauban), les syndics enragaient de voir les contrats signés ignorés et non-suivis de travaux, c'était donc Orange qui finissait le boulot et raflait la mise.

N'allez pas me dire que Free manquait de liquidités, la firme est rentable
Inscrit le 04/03/2010
109 messages publiés

Un prêt...
Tu me diras, quand tu as 2 neurones, tu assimiles facilement un prêt à taux privilégié + un prêt qui n'est pas accordé à d'autres
à une forme de subvention.

Prêt privilégié dans le sens où il concerne des investissements promus par l'UE dans le cadre de l'évolution technologique. C'est sur que ce n'est pas pour tout le monde...de là à dire subvention, je dis non, faut pas tout confondre. Si le taux est privilégié (sources ?), c'est que Free est suffisamment fiable et rentable pour limiter le risque et donc le taux, et que les conditions fixées par la BCE le permettent..


Et au delà, quand tu as 3 ou 4 neurones, tu arrives même à discerner une stratégie politique et économique derrière la manière dont BEI lève ses fonds, dont l'UE/BEI décide de les "mettre à disposition", et à qui tout cela peut bien profiter in fine.

Ben là en l'occurrence ça profite :
- aux clients comme nous qui voudront de la fibre (faut pas se plaindre de ne pas avoir la fibre et crier sur ceux qui peuvent la financer)
- à free
- à l'état français qui récupérera forcement une partie des investissements (TVA, charges), et ça qui va s'en plaindre..

Après, tu peux suspecter toutes les malversations que tu veux, tu peux ne pas être d'accord avec la façon dont la BEI choisit à qui elle prête, mais au départ je ne faisais que répondre à quelqu'un qui disait qu'il était choquant que la BEI prête à un organisme privé. Or la BEI emprunte sur les marchés financiers, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce prêt précis.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Laisse tomber aurelien, je ne suis d'humeur à jouer au con aujourd'hui.
Je te laisse donc continuer à jouer seul, tu le fais très bien.

Mes hommages! :/
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Je ne parle pas de quelques energumènes comme moi qui aimeraient avoir la fibre pour faire un server ftp sur lequel mes potes et ma famille viendraient se goinfrer ou autres joyeusetés diverses mais plutot de "l'internaute moyen",
les pages le bon coin ,msn, les requetes google , la page facebook , un bon gros like dessus et j'en passe ça tourne nickel avec de l'adsl . on peut meme regarder la télé et téléphoner en meme temps

j'ai franchement l'impression que 95% des gens n'en ont pas forcement le besoin et ne seraient pas pret à payer plus "pour de l'usage web"

Oui je sais bien qu'à l'avenir les datas seront de plus en plus grosses, qu'il faut anticiper , mais j'ai pas un sentiment d'urgence comme ça avait été le cas avec nos vieux modem 56k poussifs et l'arrivée du 128k ADSL qui etait à l'époque un prodigieux et NECESSAIRE bond en avant .

c'est juste mon avis hein
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
Amicalement, le 28/08/2012 - 14:34
obcd, ça te tenterait 50 millions pour tirer de la fibre et faire ce qu'il faut autour pour que ce ne soit plus centralisé?

Faut écrire à UE (ne me demande pas l'adresse, elle n'existe pas...).
Même les collectivité territoriales l'ignorent, c'est dire!

Le coût de pose de la fibre est évalué entre 300 et 3000 euros/ foyers, (*) le prix étant inversement proportionnel à la densité de l'habitat. Avec la récente "offre sur poteaux" d'Orange je pense que si on accepte un déploiement en aérien, le coût en campagne peut être facilement réduit à 600 euros par foyers:
Dans un immeuble, la partie verticale est
difficile administrativement, et de plus c'est très compliqué & très cher de tirer du câble sous la chaussée, plus encore si il faut poser des fourreaux et des chambres d'accès. Mais une fois que c'est fait, t'a accès à vachement plus d'abonnés potentiels donc le surcoût est réparti sur plus d'abonnés.
En zone dispersée, le tirage est plus simple dans les
fourreaux, et plus encore sur poteaux.
Dans les 2 cas le "problème" c'est de rentrer chez l'habitant: Prise de rendez-vous problématiques, absences, gros chiens, fourreaux impraticables, pose en goulotte apparente non acceptée par l'habitant, ....
C'est l'une conclusion de l'expérimentation faite à Chevry-Cossigny. C'est pourquoi, à mon avis, la "responsabilité" de l'opérateur devrait s'arrêter en bordure de terrain, à charge de l'habitant de s'occuper du merdier chez lui.
(Sauf qu'à l'heure actuelle il n'existe pas trop d'électriciens capables de tirer de la fibre).
Au final, à mon avis on est parti complètement à l'envers: Dans le schéma actuel, UN opérateur déploie les fibres "du haut vers le bas", et est responsable de toute la chaîne depuis les centres de regroupement (NRO) jusqu'à chez l'abonné.
Or, la bonne solution était de faire comme pour l'électricité:
* Un corps de métier "de terrain" (ex: électriciens) , artisans, pour la partie terminale
* Des corps intermédiaires (ex: Syndicats d'électricités) pour la desserte (donc jusqu'au NRO inclus)
* Un ou plusieurs opérateurs/FAI pour l'allumage de la fibre et le ou les services.
Cette architecture aurait, aussi, permise une décentralisation du réseau, de fait.
Dans tous les cas 50M ça suffira pas pour la France entière :-)
(*) Il n'existe pas de moyen pour un particulier de payer, en une fois et en avance, la pose de la fibre (ces fameux 300 à 3000 euros ci-dessus), même en réclamant de pouvoir le faire. C'est différent de ce qui se passe pour l'eau ou l'électricité, par exemple, où la viabilisation d'un terrain coûte parfois cher (~20ke) mais reste possible.
A l'heure actuelle, l'utilisateur n'a pas voix au chapitre, seul les politiciens & les opérateurs privés décident "ce qui est bon pour nous", et qui aura droit au THD ou pas, et quand.
Sabinou, le 28/08/2012 - 14:37
Je sais que mon cas n'est pas représentatif, hein, mais, or donc, dans mon cas, j'ai été stupéfait après avoir déménagé.

J'ai appris que mon immeuble était fibré par Orange, mais que la mutualisation n'était PAS possible pour prendre une offre Free (ce que Free a confirmé pour chez moi).

Renseignements pris, Free avait abandonné tous ses plans de raccordement fibre dans mon quartier (Lille Vauban), les syndics enragaient de voir les contrats signés ignorés et non-suivis de travaux, c'était donc Orange qui finissait le boulot et raflait la mise.

N'allez pas me dire que Free manquait de liquidités, la firme est rentable

Ton cas *est* représentatif. Malheureusement.
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
speed, le 28/08/2012 - 15:12
Je ne parle pas de quelques energumènes comme moi qui aimeraient avoir la fibre pour faire un server ftp sur lequel mes potes et ma famille viendraient se goinfrer ou autres joyeusetés diverses mais plutot de "l'internaute moyen",
les pages le bon coin ,msn, les requetes google , la page facebook , un bon gros like dessus et j'en passe ça tourne nickel avec de l'adsl . on peut meme regarder la télé et téléphoner en meme temps

j'ai franchement l'impression que 95% des gens n'en ont pas forcement le besoin et ne seraient pas pret à payer plus "pour de l'usage web"

Oui je sais bien qu'à l'avenir les datas seront de plus en plus grosses, qu'il faut anticiper , mais j'ai pas un sentiment d'urgence comme ça avait été le cas avec nos vieux modem 56k poussifs et l'arrivée du 128k ADSL qui etait à l'époque un prodigieux et NECESSAIRE bond en avant .

c'est juste mon avis hein

Bonne remarque.
Aujourd'hui on est dans un système de poule & d'oeuf: Les applications & services réseaux sont conçus & testés pour être utilisable sur une ligne ADSL "moyenne-basse", histoire de maximiser le nombre de personnes y ayant accès, quitte à dépenser de lourdes sommes pour faire de la compression d'image (par exemple).
Du coup, dans ce contexte, pourquoi se faire chier à faire des liaisons ADSL "minitel" plus performante que 8Mo/1Mo
?
La conséquence , c'est que du point de vu des services, c'est le status-quo depuis des années.
Après, le tout est de savoir ce qu'on veux pour l'avenir. Effectivement, si ça ne gêne personne d'avoir un débit asymétrique et un opérateur unique pour tous les services, le mieux est sans doute de stopper tout le déploiement de THD, et simplement d'améliorer ça et là les quelques lignes en zone blanche ou en dessous de 1M/512k. Et voilà, tout les gens seront logés à
la même enseigne.... Et dans 30 ans, on sera toujours sur Facebook et Dailymotion; les choses qui auront été inventé ailleurs nous resteront inaccessible pour longtemps.
Mais on aura économisé des sous.
Inscrit le 04/03/2010
109 messages publiés
Amicalement, le 28/08/2012 - 15:00
Laisse tomber aurelien, je ne suis d'humeur à jouer au con aujourd'hui.
Je te laisse donc continuer à jouer seul, tu le fais très bien.

Mes hommages! :/

J'aime bien les argumentations du style "j'en ai marre tu es con j'arrête"...
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
@ obcd , dans un monde de reve ,avec du XDSL et une licence globale , une genalisation du CC ou un truc dans le genre et une vision d'un internet du futur encore mieux , là je te rejoindrai peut etre .
Mais à l'heure des filtrages , flicages , et j'en passe ,la vision de l'internet du futur c'est de la galerie marchande surveillée et de la télé dans le web controlée par des brontosaurus , quelques vod drmisées , bref , l'adsl a encore de beaux jours devant lui , du moins chez moi
Inscrit le 11/05/2011
237 messages publiés
@ obcd

Je crois que tu as mal compris mon propos.
L'objectif serait de faire dégager les opérateurs de l'infrastructure.
Qu'elle devienne la propriété des citoyens et que tous les opérateurs vendent ensuite leurs "services".
Mais avant de pouvoir réaliser ça, il faut une bonne dose d'ambition et une vision qui dépasse un mandat électoral...

C'est le problème de fond de nos société : l'incapacité à vouloir gérer globalement des problèmes... globaux...
L'exemple le plus flagrant étant l'évolution climatique.
Nous sommes tous embarqués sur le même cailloux qui file dans l'espace sans espoir, actuellement, d'aller voir ailleurs.
L'humanité se borne à s'affronter sur des questions, une fois de plus, d'argent. Au final il ressort que nous paierons tous la facture sur tous les points du globe.
C'est ce schéma que tu peux répliquer le plus souvent pays par pays voir même région par région.
Le changement n'est pas dans les mains des partis politiques mais bel et bien dans celles de ceux qui n'ont pas peur d'essayer des choses différentes.
Inscrit le 21/02/2006
4275 messages publiés
Si seulement je pouvait avoir la fibre a si seulement

Saint Free penser a moi
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
speed, le 28/08/2012 - 15:12
Je ne parle pas de quelques energumènes comme moi qui aimeraient avoir la fibre pour faire un server ftp sur lequel mes potes et ma famille viendraient se goinfrer ou autres joyeusetés diverses mais plutot de "l'internaute moyen",
les pages le bon coin ,msn, les requetes google , la page facebook , un bon gros like dessus et j'en passe ça tourne nickel avec de l'adsl . on peut meme regarder la télé et téléphoner en meme temps

j'ai franchement l'impression que 95% des gens n'en ont pas forcement le besoin et ne seraient pas pret à payer plus "pour de l'usage web"

Oui je sais bien qu'à l'avenir les datas seront de plus en plus grosses, qu'il faut anticiper , mais j'ai pas un sentiment d'urgence comme ça avait été le cas avec nos vieux modem 56k poussifs et l'arrivée du 128k ADSL qui etait à l'époque un prodigieux et NECESSAIRE bond en avant .

c'est juste mon avis hein


Mmmh On est là dans de l'investissement lourd pour infrastructures.
Les raisonnements se font a minima à projection 20 ans. On n'investit pas des centaines de millions ou des milliards dans un truc qui dans 5/10 ans sera déjà poussif.
Déjà dans 20 ans, à vue de nez, la fibre sera nécessaire si on voudra profiter de ce que permettront les technologies et les services les plus lourds en data (3D voire immersif interactif ludique et professionnel, etc).
Rappel : estimation déploiement fibre hexagone : 15 milliards.

De plus, la question est éminemment POLITIQUE. Je parle de vraie politique.
J'enrage de voir qu'il semble trop souvent admis définitivement que ces choses là doivent échapper au contrôle citoyen direct, au principe du commun, et répondre à des logiques "combien est prêt à payer le consommateur".
Si on avait raisonné comme ça, on serait encore en train d'aller chercher l'eau aux fontaines!

Les "tuyaux-réseaux", c'est à TOUS, ça doit être pensé par tous, ça doit être payé par tous, au service de tous.
Comme pour l'électricité, le gaz, l'eau, les autoroutes, etc.

Il faudra bien revenir sur ces folies consistant à offrir ces biens communs à des géants du privé, avec derrière l'idée que ça doit "rapporter".
Non, ça ne doit pas "rapporter", et ce que paie le "client", le "citoyen" en fait, doit suffire à couvrir les coûts d'exploitation et d'investissement, ni plus, ni moins!"

Ce n'est qu'un avis, hein ;-)
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Oui, oui,
obcd le 28/08/2012 à 15:19
et voir mon com' ci-dessus à speed.

Heu, les 50 millions, j'espère que tu avais compris que ce n'était pas pour toute la France (cout estimé 15milliards), mais juste pour que ton fai associatif puisse lui aussi obtenir une aide de UE/BEI et se faire les dents, il n'y a pas de raison et on ne sait jamais, il parait que c'est un truc si chouette et si intelligent l'europe, ils disent ;-)

Mais bon, pas d'adresse où "postuler", c'est con hein.
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
speed, le 28/08/2012 - 16:35
@ obcd , dans un monde de reve ,avec du XDSL et une licence globale , une genalisation du CC ou un truc dans le genre et une vision d'un internet du futur encore mieux , là je te rejoindrai peut etre .
Mais à l'heure des filtrages , flicages , et j'en passe ,la vision de l'internet du futur c'est de la galerie marchande surveillée et de la télé dans le web controlée par des brontosaurus , quelques vod drmisées , bref , l'adsl a encore de beaux jours devant lui , du moins chez moi

Oui, vu comme ça....
J'avoue que ce que tu décris est la "vision d'internet par Orange©".
Après, 2 solutions. Soit on accepte. Soit on construit un autre réseau à coté. Au choix.

L'objectif serait de faire dégager les opérateurs de l'infrastructure.
Qu'elle devienne la propriété des citoyens et que tous les opérateurs vendent ensuite leurs "services".

J'vois ce que tu veux dire.
En théorie, les "biens publics" ce sont ceux gérés par les élus, les fonctionnaires, comme les écoles et les routes nationales....

En pratique, clairement ça ne marche pas comme ça. Et quand bien même, il y a malgré tout des risques:
Les RIP (Réseaux d'Intérêts Publics) sont déployés sur quasiment toute la France aujourd'hui, et sont financés par l'argent public. Mais voilà: Peu de collectivités gèrent ces réseaux "en direct":
Le plus souvent ils sont "donnés" en délégation (DSP) à un syndicat mixte public-privé, voire carrément à une boite privée, pour un contrat à long terme (souvent 10 ans), un peu comme les autoroutes ou les sociétés d'eau potable.
Et comme par hasard, ces sociétés sont très souvent des émanations de Orange, SFR, ou Bouygues... :-)
Et d'autre part, très souvent ces réseaux relients les NRA , mais toi en tant que particulier tu ne peux pas t'y relier directement, même si la fibre passe sous ton trottoir !
De toute façon, les prix (fixé par le gestionnaire public, donc eux-même public) sont démentiels.
( Cet exemple cite les PME, mais les prix sont sur catalogue donc ce sont les mêmes pour TOUTE structures y compris opérateurs ... en théorie. Après quand t'est très gros et que t'a un logo rouge, éventuellement, les prix "changent"... http://www.zdnet.fr/...ne-39769588.htm )
http://www.zdnet.fr/...es-39773703.htm
(contre-exemple : http://www.zdnet.fr/...en-39774489.htm )
http://www.ffdn.org/...vaux:tarifs_dsp
Tu vois, malgré le fait que ces réseaux t'appartiennent (tu les a payés, intégralement, avec tes impôts...) , ben en fait tu n'en a pas le contrôle.
Une solution serait un système de coopérative d'usagers, donc zapper complètement la partie "entreprise privée".
C'est une bonne idée, mais déjà ça va clairement à l'encontre du dogme en vigueur en UE, et ensuite, tu serais quand même obligé de payer des mecs pour construire & maintenir ce réseaux, et ce sont ces mecs qui auraient tout pouvoir sur qui fait quoi et ou - tu n'aurais fait que déplacer le centre de pouvoir...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
"clairement à l'encontre du dogme en vigueur en UE, et ensuite, tu serais quand même obligé de payer des mecs pour construire & maintenir ce réseaux, et ce sont ces mecs qui auraient tout pouvoir sur qui fait quoi et ou - tu n'aurais fait que déplacer le centre de pouvoir..."

tsss tsss, je ne dirais rien de plus :-)
Inscrit le 11/05/2011
237 messages publiés
@ obcd

Je ne crois pas que l'impulsion vienne de l'UE mais bien plus d'un manque de citoyenneté à tous les niveaux, du citoyen comme toi et moi à l'élu le plus élevé dans la hiérarchie en passant par les sociétés commerciales...
Je suis convaincu que nous y arriverons un jour, j'espère simplement que ça se fera de notre vivant ou de celui de nos enfant en évitant de passer par la case "je laisse la gestion des pays aux conseils d'administration des entreprises privées" ce qui est malheureusement déjà partiellement le cas.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Inscrit le 17/03/2008
2752 messages publiés
@Nacyl

Trop tard, en effet.... :-(
http://firgoa.usc.es...ard_Gensane.pdf
http://bxl.attac.be/...ngleAttac83.pdf
http://www.prisme-as...eSavoirs_5_.pdf
http://www.cepag.be/...ations/agcs.pdf

Mais l'UE & les politiques ne voient les choses que par l'aspect commercial du monde.
C'est pour ça que le "local", le "non commercial", les échanges de pair à pair doivent se démultiplier, en marge du "système officiel".
Inscrit le 11/05/2011
237 messages publiés
Amicalement, le 28/08/2012 - 23:09
sacré nacyl...


Oui ?
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
sacré obcd...

oui mais pas seulement.
car il suffit d'un pet de lapin pour que tout ce programme UE/parlementsnationauxàlabotte implose.
personne ne sait de qui et d'où viendra le pet, mais ce sera "anodin" au moment du lâcher, comme d'hab. Et puis, après...

je suis lapinophile, en sus d'être marginophile.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9