Publié par Julien L., le Vendredi 24 Août 2012

La justice sud-coréenne juge l'anonymat indispensable à la liberté d'expression

La Cour constitutionnelle sud-coréenne a censuré la loi contre la diffamation, qui imposait aux sites les plus fréquentés d'afficher la véritable identité de leurs contributeurs. Les huit juges suprêmes ont estimé que le texte n'a pas eu d'effet tangible sur l'émergence et la propagation de rumeurs mais qu'elle a revanche affecté la liberté d'expression en dissuadant les internautes de prendre la parole.

Les pseudonymes vont pouvoir faire leur retour en Corée du Sud. La loi contre la diffamation a été censurée ce jeudi par la Cour constitutionnelle, plus de trois ans après son entrée en vigueur. Chargés de contrôler la constitutionnalité de la législation, les huit membres de la juridiction sud-coréenne ont estimé que le texte actuel a un effet néfaste sur la liberté d'expression.

Introduite le 1er avril 2009, la loi demandait à tous les sites web accueillant plus de 100 000 visiteurs uniques par jour de recueillir le numéro de la carté d'identité de ceux désirant laisser une réaction écrite. Environ 150 sites web étaient concernés par ce nouveau dispositif, dont YouTube qui a bataillé avec le législateur en désactivant à l'époque toute forme de contribution provenant de Corée du Sud.

Concrètement, les sites web devaient enregistrer la véritable identité des internautes voulant apporter leur contribution sur les sites participatifs. En plus des commentaires, les vidéos et les photos étaient également concernés. Or, les juges de la Cour constitutionnelle ont considéré que la divulgation de l'identité pouvait avoir pour effet de dissuader les internautes d'émettre une opinion divergente.

La libération de la parole, la protection de l'identité

"Les interventions sous anonymat ou pseudonymat permettent aux individus d'exprimer des critiques à l'égard de l'opinion majoritaire, sans céder à la pression extérieure. Même s'il y a un effet secondaire à l'anonymat en ligne, celui-ci devrait être fortement protégé pour sa valeur constitutionnelle", a déclaré la Cour constitutionnelle. Autrement dit, l'anonymat et le pseudonymat libèrent la parole.

À l'origine de cette législation se trouvent des faits divers impliquant des célébrités locales. Une actrice s'était suicidée suite à une campagne de harcèlement, les internautes relayant des rumeurs sans prendre garde à leurs effets. Un autre acteur avait également mis fin à ses jours, tout comme une passante qui avait été humiliée en ligne pour ne pas avoir ramassé les excréments de son chien.

Dans son commentaire, rapporté par l'Associated Press, la Cour constitutionnelle note qu'aucun élément tangible n'a permis de démontrer l'utilité de loi dans la diminution de la diffamation et de la propagation de rumeurs ou de mensonges. Or, la législation sud-coréenne permet déjà de poursuivre ceux ayant un comportement déplorable sur Internet, via leur identification au niveau du FAI.

La Corée du Sud est listée dans la catégorie des pays sous surveillance par Reporters Sans Frontières, notamment à cause de ce texte (article 44-5 de la loi sur la promotion de l’utilisation des réseaux d’information et de communication et la protection de l’information).

En France, plusieurs politiques se sont attaqués l'anonymat et au pseudonymat. C'est le cas de Nadine Morano, qui jugeait cette attitude superficielle et lâche en décembre dernier. Plus récemment, elle a manifesté le souhait que Twitter force ses utilisateurs à révéler leur véritable identité. C'est aussi le cas du député UMP Jean-Louis Masson, qui voulait de son côté interdire l'anonymat sur les blogs.

Publié par Julien L., le 24 Août 2012 à 15h06
 
23
Commentaires à propos de «La justice sud-coréenne juge l'anonymat indispensable à la liberté d'expression»
Inscrit le 25/02/2012
1370 messages publiés
"Les huit juges suprêmes ont estimé que le texte n'a pas eu d'effet tangible sur l'émergence et la propagation de rumeurs mais qu'elle a revanche affecté la liberté d'expression en dissuadant les internautes de prendre la parole."

"dissuader de prendre la parole"

ce n'est pas ça le but rechercher justement ????????????
Inscrit le 05/10/2011
2610 messages publiés
Mindo, le 24/08/2012 - 15:06
Un autre acteur avait également mis fin à ses jours, tout comme une passante qui avait été humiliée en ligne pour ne pas avoir ramassé les excréments de son chien.


Si tous les propriétaires de clébards parisiens qui ne ramassent pas les déjections de leur clébard se suicidaient, on réglerait facilement les problèmes de logement.
D'ailleurs, j'en profite pour leur faire passer un message : bande de gros dégueulasses !
Mindo, le 24/08/2012 - 15:06
C'est le cas de Nadine Morano


Rho non, on avait dit qu'on ne parlerait plus d'elle.
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
"Les huit juges suprêmes ont estimé que le texte n'a pas eu d'effet tangible sur l'émergence et la propagation de rumeurs mais qu'elle a revanche affecté la liberté d'expression en dissuadant les internautes de prendre la parole."

"dissuader de prendre la parole"

ce n'est pas ça le but rechercher justement ????????????


Non, le but original était d'empêcher la diffamation. L'interdiction de la diffamation, même en France, est une contrainte légale de la liberté d'expression (au même titre que l'interdiction des propos racistes, des appels à la violences, etc...).
Le conseil constitutionnel coréen a eu le bon sens d'admettre que cette loi ne remplissait pas son rôle tout en contraignant la liberté d'expression. La population coréenne peut les en remercier.
.
En France, ce genre de loi serait restée active Ad Vitam Aeternam, le traitement de la loi Hadopi qui ne sert à rien et coûte de l'argent au contribuable en est un parfait exemple...
Inscrit le 23/10/2010
220 messages publiés
Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless
Inscrit le 24/02/2009
165 messages publiés
Et pourquoi pas par la Corée du Sud ? Ils ont fait leur révolution démocratique à la fin des années 1980, l'Etat de droit n'a rien à envier aux systèmes juridiques européens, c'est une société très développé en matière d'éducation, une culture prospère, un dynamisme économique que nous n'avons clairement pas et un usage des réseaux et de l'IT qui est bien plus évolué qu'en France et que même n'importe où en Europe.

Le monde change et l'on vit très bien en Asie, il est temps de sortir le doigt de son nombrilisme Français ou Européen ;-)
[message édité par Equilibre le 24/08/2012 à 15:50 ]
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless

Ne pas confondre Corée du Nord et Corée du Sud, ça n'a pas grand-chose à voir...
Inscrit le 04/04/2008
1491 messages publiés
Equilibre, le 24/08/2012 - 15:49
Et pourquoi pas par la Corée du Sud ? Ils ont fait leur révolution démocratique à la fin des années 1980, l'Etat de droit n'a rien à envier aux systèmes juridiques européens, c'est une société très développé en matière d'éducation, une culture prospère, un dynamisme économique que nous n'avons clairement pas et un usage des réseaux et de l'IT qui est bien plus évolué qu'en France et que même n'importe où en Europe.

Le monde change et l'on vit très bien en Asie, il est temps de sortir le doigt de son nombrilisme Français ou Européen ;-)


+1000 - perso je n'échangerai ma coréenne pour aucune française vu notre mentalité :-)
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Est-ce que Séoul peut appeler Paris ? Parce que jusqu'en mai 2012, Paris semblait plutôt s'inspirer de Pékin. Depuis, on sait pas trop, mais une chose est sûre, les coréens du sud n'ont très franchement rien à envier aux nations européennes, je rejoins la position d'Equilibre.

(Et après un jeu de mots aussi foireux, je sors).
Inscrit le 13/02/2009
543 messages publiés
Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless

La france est aussi sur cette liste de pays sous surveillance..
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
U., le 24/08/2012 - 16:18
Est-ce que Séoul peut appeler Paris ? Parce que jusqu'en mai 2012, Paris semblait plutôt s'inspirer de Pékin. Depuis, on sait pas trop, mais une chose est sûre, les coréens du sud n'ont très franchement rien à envier aux nations européennes, je rejoins la position d'Equilibre.

(Et après un jeu de mots aussi foireux, je sors).

Rien à envier, rien à envier, je ne sais pas. J'ai entendu parler de conditions de travail très contraignantes là-bas...
Inscrit le 24/02/2009
165 messages publiés
Le Japon, la Corée du sud, Taiwan, l'Indonésie et la Thaïlande dans une certaine mesure n'ont rien à envier à l'Europe même si pour ces deux derniers Etats il reste du chemin à parcourir. En tout cas les choses bougent, l'ASEAN malgré les difficultés évolue vers une forme d'intégration économique, juridique (l'ASEAN s'est doté d'une Convention sur les droits de l'Homme) et politique prenant modèle sur l'Union Européenne. Leur prochain objectif, le marché unique de l'ASEAN.

D'après une étude récente de 2012 sur l'évolution de la richesse dans le monde la Corée du sud sera en 2050 le 4ème Etat où le PIB moyen par habitant sera le plus important au monde derrière Singapour, Hong Kong et les US.

Quant à l'Indonésie elle pourrait être dans le TOP 10 des Etats ayant le PIB le plus important, d'ailleurs l'Inde devrait devancer la Chine dans ce classement.

Les anciennes colonies deviendront les puissances de ce monde et la plus grande puissance pourrait être (c'est une bonne nouvelle) aussi la plus grande démocratie du monde en terme démographique (l'Inde).

Tout ça pour dire qu'il faut avoir une politique pour défendre les valeurs européennes comme les droits de l'Homme mais nous devons :

1) Commencer par nous-même, donner l'exemple c'est l'alpha et l'oméga de la crédibilité sur ce sujet.

2) Intégrer cette priorité en matière de politique étrangère et arrêter la diplomatie des contrats qui nous ridiculise notamment en Chine.

3) Arrêter de penser que toute la civilisation provient d'Europe et prendre en compte que le monde est multiple et qu'il est polycentrique.

Ce sont les 3 axes pour une diplomatie efficace sur les droits de l'Homme dans le monde d'aujourd'hui.
Inscrit le 05/10/2011
2610 messages publiés
Samuel_Vimaire, le 24/08/2012 - 16:23

Rien à envier, rien à envier, je ne sais pas. J'ai entendu parler de conditions de travail très contraignantes là-bas...


Sans compter la délation. Ca peut être un emploi à plein temps, en Corée du Sud. D'ailleurs, certains ne se gênent pas.

Et puis bon, applaudir la Corée du Sud parce qu'elle revient sur une décision ahurissante, je trouve ça un peu fort.
Inscrit le 24/02/2009
165 messages publiés
La Corée du sud a des conditions de travail qui se rapprochent du Japon même si la place de l'entreprise dans la société reste moins importante.

La norme n'est pas les 35h à la française mais je ne vois pas ce que tu as à redire là-dessus... Rien qui irait à l'encontre des règles de l'OIT.
Par contre la pression des études est-elle très importante et mène à certains abus.
[message édité par Equilibre le 24/08/2012 à 16:41 ]
Inscrit le 16/10/2011
1173 messages publiés
milord, le 24/08/2012 - 15:17

Mindo, le 24/08/2012 - 15:06
Un autre acteur avait également mis fin à ses jours, tout comme une passante qui avait été humiliée en ligne pour ne pas avoir ramassé les excréments de son chien.



Si tous les propriétaires de clébards parisiens qui ne ramassent pas les déjections de leur clébard se suicidaient, on réglerait facilement les problèmes de logement.
D'ailleurs, j'en profite pour leur faire passer un message : bande de gros dégueulasses !

Sans aller jusque là, si ceux qui ne ramassent pas ces déjections éprouvaient la même honte, les rues seraient plus propres.
Perso, je m'en fous c'est biodégradable. Moi ce qui m'énerve, c'est les gens qui jettent leurs déchets n'importe où. Faudrait les tuer.
Mais d'après ce que je lis sur internet, j'ai l'impression que les français sont les seuls à ne pas ramasser leurs crottes de chiens. Voilà une exception culturelle qu'il ne me semble pas utile de conserver.
Inscrit le 19/05/2009
410 messages publiés
liolfil, le 24/08/2012 - 17:09
Sans aller jusque là, si ceux qui ne ramassent pas ces déjections éprouvaient la même honte, les rues seraient plus propres.
Perso, je m'en fous c'est biodégradable.


Sur le bitume c'est plus dégradant que biodégradable...
Inscrit le 23/12/2011
346 messages publiés
La Corée est un État de droit tout ce qu'il y a de plus classique. Ils ont un peu de mal au niveau des libertés individuelles (moralement, le travail n'est pas simple, les réglementations très strictes sur le JV,...), mais c'est plus culturel et traditionnel que malveillant. Faut aussi l'accepter.

Et puis on est mal placés pour donner des leçons.
Inscrit le 23/10/2010
220 messages publiés
Samuel_Vimaire, le 24/08/2012 - 15:55
Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless

Ne pas confondre Corée du Nord et Corée du Sud, ça n'a pas grand-chose à voir...


Je sais bien, c'était pour la blague.
Ceci-dit, quelqu'un de ma famille y à passé 3 semaines récement (en Corée du Sud), cela semble ne pas être la panacée non plus, pour des raisons différentes. Mais n'y étant pas aller moi même, je me permettrais pas de juger.
[message édité par flaxe le 24/08/2012 à 19:34 ]
Inscrit le 02/04/2010
987 messages publiés
Equilibre, le 24/08/2012 - 16:33
1) Commencer par nous-même, donner l'exemple c'est l'alpha et l'oméga de la crédibilité sur ce sujet.

2) Intégrer cette priorité en matière de politique étrangère et arrêter la diplomatie des contrats qui nous ridiculise notamment en Chine.

3) Arrêter de penser que toute la civilisation provient d'Europe et prendre en compte que le monde est multiple et qu'il est polycentrique.

Ce sont les 3 axes pour une diplomatie efficace sur les droits de l'Homme dans le monde d'aujourd'hui.

Mais tu es fou?
Accepter que tous les etres humains soient libres, egaux et freres? Que nous ne sommes pas deja une Republique exemplaire pour le monde entier? Que notre bonte et notre superiorite ne servent pas de modele a un "reste du monde" qui passe son temps a nous envier et a nous adorer?
Et aussi refuser de nous avilir le temps de signer un contrat? Refuser de discuter avec des dictateurs patentes sous pretexte qu'ils ont torture ou tue quelques milliers d'opposants politiques?
Tout ca au nom d'un grand principe qui ne vaut que le papier sur lequel il est ecrit?

(Juste au cas ou vous ne l'auriez pas compris, mon commentaire est impregne d'une ironie mordante... Je suis evidemment d'accord avec le fait qu'il faut arreter avec la "diplomatie" hypocrite que nous avons applique jusqu'ici. Ca mene peut-etre a quelques succes ponctuels, mais ca pourrit l'atmosphere globale.)
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Equilibre, le 24/08/2012 - 16:33

Tout ça pour dire qu'il faut avoir une politique pour défendre les valeurs européennes comme les droits de l'Homme mais nous devons :

1) Commencer par nous-même, donner l'exemple c'est l'alpha et l'oméga de la crédibilité sur ce sujet.

2) Intégrer cette priorité en matière de politique étrangère et arrêter la diplomatie des contrats qui nous ridiculise notamment en Chine.

3) Arrêter de penser que toute la civilisation provient d'Europe et prendre en compte que le monde est multiple et qu'il est polycentrique.

Ce sont les 3 axes pour une diplomatie efficace sur les droits de l'Homme dans le monde d'aujourd'hui.


Alors que justement, dès avant le début de la crise, les "têtes pensantes" de l'économie occidentale, qui se réunissent dans des petites sauteries type Bilderberg ou continuent à se référer à l'école de Chicago, estiment que la démocratie et les libertés sont des freins à la croissance économique, et qu'il faudrait rogner un peu sur ces principes pour protéger la propriété intellectuelle et la "compétitivité" de leurs industries.

A terme, on ne pourra plus la ramener nulle part en termes de principes démocratiques et de droits de l'Homme, et en plus on se fera systématiquement piler d'un point de vue économique.

Le "berceau de la démocratie" étouffé par le capitalisme techno-sécuritaire, bravo joli tableau. C'était bien la peine de flamber depuis 2000 ans : )
Inscrit le 05/10/2011
2610 messages publiés
liolfil, le 24/08/2012 - 17:09


Perso, je m'en fous c'est biodégradable.

Euh ouais, m'enfin, je connais pas beaucoup de personnes qui, quand elles marchent dans une merde de chien, se disent "on s'en fout, c'est biodégradable".
Je trouve ça particulièrement sale. Ca ne coûte rien d'emmener un petit sac quand on promène son clebs. Ces gens-là, ils me donnent envie d'aller faire caca sur leur paillasson.
liolfil, le 24/08/2012 - 17:09


Mais d'après ce que je lis sur internet, j'ai l'impression que les français sont les seuls à ne pas ramasser leurs crottes de chiens. Voilà une exception culturelle qu'il ne me semble pas utile de conserver.

Disons qu'on est un pays latin, et j'ai quand même l'impression que les latins sont moins portés sur la propreté des lieux publics que d'autres.
Inscrit le 21/03/2009
1725 messages publiés
Samuel_Vimaire, le 24/08/2012 - 15:55

Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless

Ne pas confondre Corée du Nord et Corée du Sud, ça n'a pas grand-chose à voir...


Oui ne pas confondre,
Mais la leçon sur la liberté d'expression, elle est bien la tout de même.

Cela dit, dans nos pays occidentaux tout le monde n'est pas contre l'anonymat,
Ceux qui y sont sont seulement ceux que la liberté d'expression dérange.
[message édité par identifiant le 25/08/2012 à 13:00 ]
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
Samuel_Vimaire, le 24/08/2012 - 15:55
Se faire donner des leçons de liberté d'expression par la Corée : priceless

Ne pas confondre Corée du Nord et Corée du Sud, ça n'a pas grand-chose à voir...


Exactement. Je pense qu'à l'heure actuelle, même si on aime bien ressortir 2 fois par an des articles "alarmants" sur ce couple de sud Coréens ayant oublié de nourrir leur bébé car trop occupés sur WoW (quels cons, ces Coréens !), la Corée du Sud est un pays qui, en terme de sécurité, respect, et démocratie a beaucoup de leçons à donner.

Quant à leur décision, si en soi, elle peut paraitre formidable, cela reste tout de même la preuve que la liberté d'expression défendue n'est que superficielle.

Sinon, on n'aurait pas besoin d'être couvert par l'anonymat...
Inscrit le 28/08/2012
2 messages publiés
Bof. Cela veut simplement dire que la pression sociale est beaucoup plus forte en Corée. Les juges en tiennent compte. Mais ça n'a rien à voir avec la liberté d'expression. C'est même exactement le contraire!
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9