Un rapport de la Fair Labor Association (FLA) note que les conditions de travail dans les usines Foxconn employées par Apple se sont améliorées depuis son enquête publiée en mars, dont les conclusions désastreuses avaient déclenché un plan de mesures sociales.

La Fair Labor Association (FLA) a rendu compte cette semaine des évolutions observées depuis son rapport accablant de mars 2012, qui a obligé Apple et son sous-traitant Foxconn à s'engager à améliorer les conditions de travail dans les usines qui fabriquent les iPhone, iMac et autres iPad. Il ressort de son nouveau rapport (.pdf) que la situation est en net progrès, et que Foxconn est même en avance sur ses engagements. "Des progrès constants ont été réalisés dans les trois usines qui emploient un nombre estimé de 178 000 ouvriers", se félicite l'association (mise à jour : @Reguen nous rappelle que la FLA est vivement critiquée et que ses rapports sont régulièrement contestés)

Le rapport constate ainsi que la totalité des 195 réformes programmées sur les sites de Guanlan, Longhua et Chegdu, qui devaient mises en place au 31 mai 2012, ont bien été réalisées. Par ailleurs, 89 des 165 actions supplémentaires prévues d'ici le 1er juillet 2013 ont déjà été opérées, en avance sur le calendrier.

L'association note que de nombreuses mesures visant la sécurité et la santé des ouvriers de Foxconn ont été mises en oeuvre, qui concernent notamment l'équipement des personnels et une meilleure maintenance du matériel de production.

Les heures de travail ont aussi été réduites, dans l'espoir d'éviter de nouvelles vagues de suicides. Alors que le précédent rapport notait qu'il était possible de travailler jusqu'à 76 heures par semaine, la nouvelle étude affirme que le manufacturier limite désormais le volume horaire hebdomadaire à 60 heures, heures supplémentaires comprises. "Avec l'objectif de se conformer parfaitement à la limite légale chinoise de 40 heures par semaine, plus une moyenne de 9 heures par semaine", à rémunération constante, précise la FLA.

Enfin, Foxconn a revu sa politique à l'égard des étudiants en internat, pour ne plus leur faire réaliser d'heures supplémentaires, pour "que leur travail ait plus de connexions directes avec leur champ d'études", et pour "qu'ils comprennent qu'ils sont libres de mettre fin à leur internat quand ils le souhaitent".

Le rapport est donc extrêmement positif, et contraste avec celui publié par l'association China Labor Watch (CLW) à l'encontre du sous-traitant employé par Samsung. Interrogée par The Register, CLW estime que le rapport de la FLA ne rend pas compte de tous les aspects. Par exemple, si les heures de travail ont diminué, la productivité exigée de la part des ouvriers a augmenté, ce qui sera source de stress supplémentaire. Par ailleurs, CLW rappelle que les usines Foxconn ne sont qu'une composante de toute la chaîne de production d'Apple, et que dans les autres usines, les conditions de travail restent désastreuses.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés