Soucieux de préserver la sécurité des comptes de ses utilisateurs, Google a mis en place une nouvelle fonctionnalité qui alerte les internautes dont le compte est probablement visé par une cyber-attaque d'origine gouvernementale.

Avec plus de 350 millions d’utilisateurs actifs dans le monde, Gmail est incontestablement l’un des webmails les plus importants de la planète. Et parce que le service est disponible dans de nombreux pays du monde, il est utilisé par des personnes au profil très divers. Des défenseurs des droits de l’Homme basés en Chine se servent par exemple de Gmail pour communiquer entre eux.

Revers de la médaille, le service n’attire pas que des utilisateurs bien intentionnés. Pour protéger les boîtes aux lettres des activistes et, plus généralement, de tous les utilisateurs, Google a progressivement renforcé la sécurité de son service. La connexion chiffrée HTTPS est désormais généralisée et la validation en deux étapes permet de rajouter un niveau de sécurité supplémentaire.

Mais parce qu’aucun système n’est infaillible, Google a mis en place une nouvelle fonctionnalité qui prévient les utilisateurs dont le compte est visé par une attaque informatique d’origine gouvernementale. Concrètement, il s’agit d’un bandeau coloré qui apparaît en haut du navigateur. Le message contient un lien expliquant la manière de renforcer la sûreté de son compte Google.

Google précise que la présence d’un tel bandeau ne signifie pas nécessairement que la boîte aux lettres de l’utilisateur a été compromise, mais qu’un faisceau d’indices permet à Google de penser qu’une tentative de piratage a eu lieu ou est en cours. En plus des mesures mises en place, la firme de Mountain View liste quelques mesures simples pour réduire le risque.

« Nous ne pouvons pas livrer plus de précisions sans dévoiler des informations qui pourraient être utilisées par des personnes mal intentionnées« , explique Google dans un billet de blog dédié à la sécurité en ligne. « Mais nos analyses détaillées – ainsi que les témoignages de victimes – suggèrent clairement l’implication d’États ou de structures gouvernementales« .

À aucun moment, Google ne mentionne la Chine dans son billet de blog. Cependant, il est clair que ses modifications sont motivées par les capacités croissantes de l’Empire du Milieu en matière informatique. Le déroulement de l’opération Aurora il y a deux ans et le renforcement de l’armée populaire de libération dans ce secteur sont là pour le démontrer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés